PARTAGER

A quelques semaines de la tenue au Brésil des jeux olympiques, la participation marocaine ne s’annonce pas sous les meilleures augures avec les nombreux soupçons qui pèsent de plus en plus sur des athlètes désignés du doigt et qui seront surveillés de très près.

Comme elle en accuse la Russie et d’autres pays, l’AMA, l’Agence Mondiale de l’Anti- Dopage, soupçonne le ministère marocain de la jeunesse et des sports de ne pas faire appliquer les règlements internationaux et les engagements signés tout en sous-entendant que les décideurs sportifs avaient leur part de responsabilité dans les différentes affaires de dopage qui ont éclaboussé récemment l’athlétisme marocain alors que d’autres sports commencent à figurer dans le viseur de cette agence susceptible de prendre des mesures contraignantes contre le sport national.

Au sein des équipes appelées à représenter le Maroc à ses JO de Rio de Janeiro, l’ambiance ne prête guère à l’optimisme avec ces affaires de dopage qui empoisonnent les préparatifs et ternissent l’image du sport national déjà en mal de médailles, après des années de disette et qui commençait à peine à se bercer d’illusions pour redorer son blason en misant une nouvelle fois lors de ces JO sur l’athlétisme, et surtout la boxe et le hippisme pour deux belles médailles en or .

Commentaires