PARTAGER

Le nouvel émissaire onusien pour le Sahara, Horst Kohler, a achevé sa visite dans la région, comme il l’avait démarrée, dans la discrétion.

Avare d’informations sur ses entretiens, le diplomate n’a fait aucune déclaration sur son agenda ni sur les nouveaux objectifs assignés à sa mission. Mais de source diplomatique proche de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutteres, devrait transmettre dans les prochaines heures ses conclusions dans un rapport adressé au Conseil de Sécurité qui ré-ouvrira le dossier du Sahara avant fin de la semaine en cours. afin de tirer les enseignements qui s’imposent à la lumière de l’entrée en lice de cet émissaire dont l’on attend beaucoup en comparaison avec son prédécesseur américain, Christopher Ross, dont le bilan a été catastrophique dans son ensemble, en raison de son parti-pris anti-marocain.

Il faut déjà reconnaître au nouvel émissaire, la prouesse d’avoir pu rencontrer le président algérien, Bouteflika, dans un état de santé peu rassurant, chose qui ne l’a pas empêché de lui faire savoir indirectement, via un assistant, tout le mal qu’il pense de la position marocaine dans ce dossier qu’il a largement envenimé ces dernières années, éloignant toute perspective de règlement.

Avec tous les problèmes qui s’accumulent jour après jour sous son ciel, il ne faudra pas s’attendre à la moindre avancée dans le sens d’un déblocage, tant que l’actuelle équipe Algérienne dirigeante restera en place.

 

Par Jalil Nouri

 

Tags : ONU, cherté, Maroc, actualités, infos, Rabat, casablanca, Marrakech, Tanger, Fes, gouvernement, scoop, Algérie, Alger, Polisario, professionnel, sahara marocain, Antonio Gutteres

Commentaires