Maison A la une LE DOSSIER DU SAHARA DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ

LE DOSSIER DU SAHARA DEVANT LE CONSEIL DE SÉCURITÉ

491
0
PARTAGER

C’est ce mercredi 21 mars que l’envoyé spécial de l’Onu, Horst Kohler, doit présenter devant le conseil de sécurité, son rapport sur le situation au Sahara et faire le point sur sa tournée et ses entretiens avec les parties en conflit. On ne peut pas dire, à travers le bilan d’étape qu’il fera devant les membres permanents de ce conseil, que des progrès ont été enregistrés depuis le début de sa mission.

Le Maroc est en droit de se demander si l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu, n’est pas en train de répéter les mêmes erreurs de son prédécesseur, Christopher Ross, qui avait fini par convaincre l’ancien numéro 1 de l’Onu Ban Ki Moun, de s’aligner sur s positions hostiles au royaume. Il faut se rappeler pour cela, que Horst Kohler dit tout et son contraire lors des réunion et qu’il semble faire une fixation sur sa demande de concessions de la part de Rabat en refusant d’en faire de même envers l’Algérie pour l’obliger à s’asseoir à la table de discussions au titre de partie prenante dans le conflit.

Le fait de vouloir élargir les discussions à des parties hostiles au Maroc hors du cadre de l’Onu est déjà en soi une preuve de partialité et un aveu de faiblesse et d’échec de la mission pour laquelle il a été désigné et dans laquelle de nombreux espoirs avaient été placés. L’on saura un peu plus dans quelques heures sur l’avenir de celle-ci et si Horst Kohler peut encore constituer une carte gagnante dans la résolution du conflit. pour l’instant, nous en sommes très loin.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires