LE DOUBLE LANGAGE DU PJD

LE DOUBLE LANGAGE DU PJD

203
0
PARTAGER

Rencontre inattendue si l’en est quand on sait l’état avancé de pourrissement des relations entre les deux formations politiques qui n’ont jamais caché leur haine viscérale réciproque, allant jusqu’à utiliser tous les noms d’oiseaux pour se déconsidérer ainsi que les pires adjectifs par journaux interposés. Jusque-là, tous les moyens étaient bons au sein du PJD pour casser du sucre sur le dos du PAM et vice-versa.

 

Il en a été ainsi depuis l’avènement de ce dernier venu sur la scène politique qui a fait ouvertement du parti islamiste, la formation à abattre et à isoler comme un pestiféré. En guise de riposte, le PJD s’est pris au jeu en s’alliant avec tous ceux qui voulaient en découdre avec le PAM, poussant ce zèle jusqu’à contracter des alliances contre-nature dans différentes mairies et conseils.

Jusqu’à quelques semaines, la guerre s’était déplacée sur le terrain de détournement d’élus pjdistes de leur formation ce qui avait crée un véritable séisme au sein de la formation islamiste dont les dirigeants commençaient à redouter une hémorragie et à crier au complot fomenté par le PAM.
Cette guerre larvée et déclarée devait trouver, le tout naturellement du monde, des prolongements au parlement et à la chambre des conseillers où des échanges très vifs ont eu lieu loin de toute règle de bienséance.

Tout celà pour dire que l’état des relations entre les 2 partis avait abouti à une situation épouvantable de non-retour. Or, voilà que subitement le PJD change de ton à l’égard de son adversaire honni, sans que l’on sache réellement ce qui s’est produit pour que l’on aboutisse à ce changement de la part d’un PJD qui a visiblement décidé d’enterrer la hache de guerre. Et ni les propos conciliants, ni les réactions d’amnésiques ne viendront démentir ce nouvel état de fait et ce rapprochement inattendu. Florilège de ces propos conciliants dans la bouche du secrétaire général du parti islamiste, il y a quelques jours:  » Les membres du PAM sont des marocains comme nous, du coup, nous sommes disposés à sceller une alliance avec le parti du tracteur, à condition que l’Etat veuille bien lever sa tutelle sur ce parti.

Concernant El Himma, le secrétaire général du PJD change également de ton pour affirmer que :  » La proximité d’El Himma avec le roi et le fait qu’il soit un membre de ce parti est source de confusion ». Des propos modérés, loin de l’usage d’accusations « d’éradicateur » et de « falsificateur d’élections » que Abdelilah Benkirane ressassait à satiété. Et ce dernier de préciser qu’il n’avait jamais appelé à la dissolution du PAM mais de reconnaitre qu’il avait appelé les membres de celui-ci à présenter leurs excuses aux marocains.

Cette dernière sortie du secrétaire général du PJD en a surpris plus d’un, mais tout le monde s’accorde à trouver à cette réconciliation, un lien direct avec le dernier discours royal, le climat étant plutôt à l’apaisement et à la recherche de consensus à l’approche des concertations sur les réformes constitutionnelles. Ce qui semble être la signature d’un pacte de non-agression et la rapidité surprenante de son aboutissement fait perdre de nombreux points, le PAM ne s’étant pas encore prononcé sur ce virage, sur le tableau de sa crédibilité et la constance de ses principes politiques devant ses militants qui n’arrivent pas à digérer cette couleuvre.

 

Jalil Nouri pour actu-maroc.com _________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires