PARTAGER

C’est à croire que les prochaines élections législatives du 7 octobre se résument à un affrontement sans merci entre les formations du PAM et le PJd islamiste reléguant au second plan les autres partis qui assistent impuissants à ce bras de fer qui met leur campagne en sourdine.

Les moyens déployés par les deux formations rivales sontimpressionnants et sans commune mesure avec les autres concurrents qui se traduit par une occupation du terrain quasi monopolistique.

Les deux leaders de ces formations, respectivement Ilyas el Omary et Abdelilah Benkirane ont sillonné le pays en de long en large, inlassablement, ressemblant à des marathoniens, avec des meetings marqués par une parfaire organisation et sans incidents à l’exception
d’un ou deux cas isolés, vite maitrisés.

Dans journaux, les photos des deux leaders s’étalent à longueur de pages ne laissant
aux chefs des autres partis que la partie congrue pour laisser la place aux extraits des discours des chefs les plus en vue de cette campagne qui diffère avec une impression que les jeux sont déjà faits et qu’il faudra s’attendre à une lutte serrée et des résultats
étriqués jusqu’au dernier décompte le vendredi soir.

Dans les états-majors des deux formations de l’heure, cette éventualité n’est
pas exclue et l’on se prépare à une veillée électorale à la suite de la proclamation des scores respectifs. Sauf qu’il faudra être devin pour prédire dès maintenant qui en sortira vainqueur.

Commentaires