Le dynamisme de l’économie marocaine mis en exergue à Barcelone

Le dynamisme de l’économie marocaine mis en exergue à Barcelone

324
0
PARTAGER

Lors de cette séance intitulée « Le Maroc: pays en mouvement, une économie en croissance », les différents intervenants ont tenu à saluer les bonnes performances de l’économie marocaine et la résilience qu’elle a pu développer face à la crise économique internationale.

Plusieurs participants à ce forum, dont le Maroc est l’invité d’honneur, ont mis l’accent sur la pertinence des réformes entreprises par le Royaume dans le domaine économique, ce qui lui a permis de renforcer son attractivité auprès des investisseurs étrangers et de maintenir une croissance soutenue depuis une décennie.

Intervenant à cette occasion, le conseiller économique de l’ambassade du Maroc à Madrid, Yassin Khatib a présenté un exposé exhaustif sur les opportunités d’affaires qu’offre le Maroc dans différents secteurs d’activités et les réformes lancées sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI pour renforcer la compétitivité de l’économie marocaine.

M. Khatib a, à cet égard, évoqué les mesures prises pour faciliter les procédures d’investissement, à travers la création de l’Agence marocaine pour le développement des investissements, la révision de l’arsenal juridique sur les sociétés et la mise en place des tribunaux administratifs.

Il a également rappelé le lancement par le Maroc de grands chantiers d’infrastructures notamment le port de Tanger Med, l’extension du réseau autoroutier, la mise en place de parcs industriels et technologiques, mettant en exergue les avantages qu’offre le Maroc en tant que plate-forme pour cibler les marchés arabes et africains.

La position stratégique du Royaume en tant que porte du Monde arabe et de l’Afrique, sa proximité géographique et ses liens historiques avec l’Europe, sont autant de facteurs qui doivent inciter à une plus grande présence économique des entreprises catalanes et espagnoles, a estimé le diplomate marocain, soulignant l’intérêt qu’accorde le Maroc à l’intensification de ses relations économiques avec l’Espagne et la région de la Catalogne.

Il a par ailleurs exposé les facilités qu’offre le Maroc aux entreprises étrangères désireuses de s’installer dans la zone franche de Tanger, précisant que les sociétés opérant dans cette zone bénéficient notamment d’un régime fiscal attrayant et de guichets bancaires offshore.

Il a fait état, dans le même contexte, de l’accélération du rythme de développement, de la promotion du secteur agricole, et du renforcement des capacités d’exécution des grands chantiers, notamment le plan Emergence, le plan Maroc vert et le plan Azur, appelant les hommes d’affaires étrangers à saisir les énormes opportunités qu’offre le Plan solaire marocain.

Pour sa part, M. Mario Rotllant, président de Nord Africa Bottling Compagny, a salué les réformes entreprises par le Royaume pour drainer les investissements, se disant satisfait des résultats réalisés par son groupe qui opère dans plusieurs secteurs au Maroc depuis 2002.

« Le Maroc est un pays moderne, une valeur sure », a souligné M. Rotllant, invitant les hommes d’affaires étrangers « à miser sur le Royaume » qui, a-t-il dit, constitue aussi une plate-forme pour exporter vers d’autres marchés de la région.

Le Maroc, un « marché libre et rentable », a entrepris des réformes importantes en matière d’investissement, ce qui lui a permis de renforcer sa compétitivité dans ce domaine, a-t-il relevé, mettant en exergue les énormes opportunités qu’offre le Royaume en ces temps de crise aux entreprises espagnoles.

Abondant dans le même sens, le directeur de la banque espagnole « La Caixa » au Maroc, Ali Kadiri a mis l’accent sur la bonne santé de l’économie marocaine et sa résilience face à la crise mondiale, affirmant que le Maroc est « en train de récolter les fruits de sa politique d’assainissement et de réformes » lancée dans les années 90.

Il a indiqué que le Maroc dispose d’un cadre macro-économique « très solide » et jouit d’une « grande crédibilité » sur le plan international comme en témoigne l’émission obligataire de 1 milliard d’euros lancée récemment avec succès sur le marché financier international, a dit M Kadiri.

Après avoir rappelé les énormes opportunités qu’offre le Maroc aux hommes d’affaires étrangers désireux d’investir dans les projets prévus dans le cadre des différents plans de développement sectoriel, il a réaffirmé l’engagement de son institution bancaire à Âœuvrer pour la promotion des investissements espagnols au Maroc et l’encouragement des échanges commerciaux entre les deux pays.

Quant à José Luis Alfaro Bozalongo, responsable à la Centrale de cycle combiné de Tahaddart dont l’espagnol Endesa est actionnaire, il a souligné l’importance du Plan solaire marocain, appelant notamment les entreprises de son pays à saisir les opportunités qu’offre cette initiative majeure qui prévoit la création de cinq centrales solaires à travers le Royaume à l’horizon 2020.

Commentaires