LE FAUX PAS DU MINISTRE DE LA JUSTICE

LE FAUX PAS DU MINISTRE DE LA JUSTICE

386
0
PARTAGER

De quoi s’agit-il ? Mustapha Ramid a signé une circulaire qui ne dit pas son nom, interdisant aux étrangers et même aux marocains de confession musulmane établis à l’étranger, d’adopter des enfants marocains selon le principe connu de la « kafala » qui avait cours jusqu’à présent avec plus ou moins de bons résultats pour les enfants sans parents connus et pour les familles d’accueil, les  » kafils » qui doivent franchir de nombreux obstacles avant de parvenir à adopter un enfant marocain.

Pour se justifier, le ministre islamiste avance que cette décision a été prise  » afin de protéger l’intérêt supérieur de l’enfant abandonné  » ce qui peut donner lieu à plusieurs interprétations dont celle de croire que les enfants adoptés sont contraints de changer de religion ou de s’éloigner des préceptes de l’islam. Mais là où les associations ne comprennent plus rien c’est d’élargir cette interdiction aux marocains vivant à l’étranger, des musulmans jusqu’à preuve du contraire. Le ministre est appelé à clarifier sa position et sa décision qui restent difficilement défendables au vu de leur caractère injuste et discriminatoire et du tollé crée au Maroc et à l’étranger.

Le collectif  » Kafala au Maroc  » qui regroupe six associations est entré sur le champ de la contestation de la circulaire décriée par l’opinion publique en lançant une pétition appelant à l’abrogation immédiate et sans conditions de la circulaire du ministre de la justice qui reste muet sur la question. Ces mêmes associations tiennent à souligner que la « kafala » par des parents étrangers de confession musulmane se déroule toujours dans les meilleures conditions, parfois bien mieux que lorsqu’il s’agit de parents marocains avec qui les centres d’accueil des enfants abandonnés enregistrent souvent des retours de leurs pensionnaires après leur adoption. De plus, subsiste une question d’ordre humain car il est injuste de na pas donner, ou de réduire les chances d’une adoption, garante d’une vie meilleure, à tous ces enfants sur lesquels pèsera toujours la menace de la précarité et de la marginalisation .

Qui viendra alors à leur secours afin de dégager leur horizon assombri par cette circulaire qui a fait l’effet d’une bombe et dont les répercussions ne sont pas prêtes de se dissiper devant la mobilisation qui se prépare.

 

 

actu-maroc.com _________

 

Pour vos courriers et vos publications : actumaroc@yahoo.fr

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires