Le Festival des musiques sacrées du monde ambitionne de faire valoir l’image...

Le Festival des musiques sacrées du monde ambitionne de faire valoir l’image de marque du Maroc (organisateurs)

201
0
PARTAGER

Le Festival de Fès des musiques sacrées du monde qui est « un produit artistique marocain » constitue un point de rencontre convivial prônant entre autres la tolérance, la concorde et le dialogue des religions et civilisations, ont souligné les organisateurs lors d’un point de presse tenu mardi soir à Fès.

Le directeur général du Festival, M. Faouzi Skalli, a, à cette occasion, précisé que la Fondation « Esprit de Fès », organisatrice de cet événement culturel et artistique, contribue, aux niveaux national et international, à promouvoir l’image du Maroc comme havre de paix, de dialogue interculturel et intercivilisationnel.

Et M. Skalli d’ajouter que cette manifestation internationale continuera ainsi d’enchanter ses milliers d’admirateurs et d’ouvrir ses bras à des nouveaux adeptes faisant de Fès un lieu mondial de rayonnement spirituel.

« La musique sacrée et la réflexion suscitée par le Festival n’appartiennent à aucune époque et à aucune religion et s’adressent à tous, sans distinction. Une aubaine en ces temps où nous avons plus que jamais besoin de nous comprendre pour mieux nous réunir « , a-t-il relevé.

Cet événement artistique et culturel, a-t-il poursuivi, représente aussi un esprit désireux de faire découvrir au plus grand nombre de personnes, une ville vibrante au gré des concerts riches dans leur diversité de styles musicaux et ambiances soufies.

« Aussi bien les artistes venus des quatre coins du monde que les festivaliers marocains et étrangers découvrent l’esprit d’un pays, la culture d’une ville séculaire, symbole de tolérance et de cohabitation des confessions et des cultures », a-t-il noté.

Dix-sept années de pure délectation spirituelle ont fait de Fès un lieu incontournable d’exaltation, de recueillement et de compassion, a-t-il affirmé, précisant que le nombre toujours grandissant des amoureux du sacré de tous bords se réunissent chaque année dans la capitale spirituelle du Royaume en vue de communiquer au-delà des frontières religieuses et idéologiques.

Selon les organisateurs, le festival est également une manifestation culturelle qui réunit des profils pluriels (jeunes artistes, enseignants, écrivains et penseurs pluriels), dans le cadre du Forum de Fès : « Une âme pour la mondialisation » qui évoquera cette année des thèmes aussi divers que « Islam/Occident: pour une politique de civilisation », « Les nouveaux horizons du Maghreb », « Quel avenir pour le Proche Orient? » et « Les racines de la crise financière ».

« Le festival dans la ville », prestations artistiques offertes gracieusement aux habitants de Fès, fait peau neuve et comporte des concerts qui se dérouleront dans différents sites de la ville. Le but est, selon les organisateurs, de faire adhérer massivement la jeunesse à l’animation culturelle de leur ville.

Par ailleurs, cette 17-ème édition, organisée sous le signe « sagesses du monde », sera voyageuse et audacieuse. Elle réunira de grands artistes contemporains, venus notamment du Moyen Orient, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique, à l’instar de Youssou Ndour, Maria Bethânia, Elena Ledda, Abd Al Malek, Kadem El Saher, Sheikh Taha, Asmaâ Lamnawar et Julia Boutros.

 

MAP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires