Le Festival international du film de femmes de Salé rend hommage à...

Le Festival international du film de femmes de Salé rend hommage à la réalisatrice Turque Halime Gümer et au comédien égyptien Hussein Fahmi

171
0
PARTAGER

Cette cérémonie, organisée lundi soir au complexe culturel cinématographique Hollywood (Salé), a été également marquée par l’annonce de l’ouverture prochaine de nouveaux espaces culturels à Salé.

Les formalités relatives à la construction de deux complexes culturels à Salé et à Sala Al Jadida ont été achevées, a indiqué le président du conseil communal de Salé, Noureddine El Azrak, dans une allocution.

Pour dynamiser la scène cinématographique de la ville, M. El Azrak a fait savoir que le conseil communal soutiendra le festival national du film « la colombe de la paix » qui sera organisé à l’occasion de la fête de l’indépendance.

Le tiers du budget dédié par le conseil à l’animation culturelle sera consacré au financement du concours de production de courts-métrages traitant de la thématique de Salé et dont la durée ne dépasse pas 13 minutes. L’appel à candidatures pour la participation à ce concours sera lancé en janvier prochain.

De son côté, le président de l’association Bouregreg, Noureddine Chemaou, a indiqué que le festival international du film de femmes de Salé se veut un espace de rencontres entre les cinéastes du monde et leur offre l’occasion de s’informer sur l’actualité du 7ème art au Maroc.

Le volet « Cinéma invité » sera dédié cette année au Burkina Faso car le cinéma burkinabé a traité récemment de plusieurs sujets à caractère social dont la question de la femme, a-t-il précisé.

La cérémonie d’ouverture du festival, qui s’est déroulée en présence, notamment du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, du ministre de la Culture, Bensalem Himmich, de la ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, Nouzha skalli, a été, aussi, marquée par la projection du film « La source des femmes » du réalisateur et scénariste franco-roumain Radu Mihaileanu.

Cette édition comporte une compétition officielle de films récents traitant la thématique de la femme, des projections de films du Burkina Faco, invité du festival, un panorama du cinéma d’Afrique subsaharienne de 12 films représentant 12 pays (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Sénégal, Tchad, Togo et la RDC), ainsi que d’autres activités parallèles.

 

 

map________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires