PARTAGER

Teodorin Obiang,  fils aîné du président de Guinée Equatoriale est condamné à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende avec sursis dans le dossier des « Biens Mal Acquis ».

La justice ordonne également la confiscation de ses biens mobiliers et immobiliers saisis en France, soit plus de 100 millions d’euros.

Teodorin Obiang, vice-président de Guinée équatoriale, a été jugé en son absence pour blanchiment d’abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, abus de confiance et corruption.

Selon le procureur Jean-Yves Lourgouilloux, ses dépenses frauduleuses en France s’élèvent à plus de 150 millions d’euros, financés par le produit de la corruption, de détournements de fonds publics et d’autres délits commis en Guinée équatoriale.

Commentaires