Maison A la une LE FILS DU CONSEILLER ROYAL TAIEB EL FASSI DEVIENT DIPLOMATE

LE FILS DU CONSEILLER ROYAL TAIEB EL FASSI DEVIENT DIPLOMATE

1795
0
PARTAGER

Où commence le travail d’un think thank indépendant et où s’arrête la cooptation du fils de l’ancien chef de la diplomatie marocaine, aujourd’hui conseiller royal pour les affaires diplomatiques, Taieb Fassi Fihiri, Brahim qui n’est autre que le président de cet institut pour aller corriger les erreurs du ministère des affaires étrangères en Afrique.

Toujours très soutenu par son père qui se cache derrière la création du centre de recherches « Amadeus », le jeune Brahim Fassi Fihri mène grand train actuellement dans des pays africains, avec l’argent d’on ne sait qui, pour y tenir des conférences, où les dérapages sont fréquents, pour aller expliquer la position du Maroc concernant son projet d’adhésion à la CDEAO, la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest, et rectifier le tir à l’origine du retard du processus d’adhésion.

Après une première étape au Sénégal qui a tourné au vinaigre entre partisans et adversaires de cette adhésion contestée dans plusieurs pays, la délégation officieuse d’Amadeus, s’est trouvée à Abidjan pour son plaidoyer en ayant eu recours aux équipes et moyens de l’ambassade dont le numéro 1 a assisté, contrit, à la conférence accompagné du personnel de la mission diplomatique, conférence qui s’est tenue dans un luxueux hôtel de la capitale économique ivoirienne. Brahim Fassi Fihri aurait-il rejoint le ministère autrefois dirigé par son père et se serait-il vu confier cette mission hautement sensible et réservée à des diplomates de carrière hautement chevronnés, sans que personne ne le sache? Les frais d’organisation de cette tournée et ces conférences sont-ils pris en charge par le ministère des affaires étrangères et si oui, selon quelle procédure? Agir dans une telle opacité est déjà contraire au principe de transparence que le Maroc met en avant dans sa politique africaine.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires