Le financement de l’intercommunalité et la coopération décentralisée au centre des débats...

Le financement de l’intercommunalité et la coopération décentralisée au centre des débats à Marrakech

286
0
PARTAGER

Les participants ont été unanimes à souligner que le développement de la coopération décentralisée sert à renforcer les ressources et le champ d’intervention des collectivités locales autour de projets et programmes.

Ils ont également relevé la nécessité de garantir une utilisation rationnelle des possibilités qu’offrent les textes législatifs actuels notamment la charte communale et la loi 45-08 relative à l’organisation des finances des collectivités locales.

Les intervenants se sont également penchés sur les meilleures moyens à même de faire valoir la coopération et le partenariat en tant que levier de développement socio-économique durable.

Ils ont, par ailleurs, évoqué plusieurs questions relatives, entre autres, aux différents moyens de vulgarisation des dispositions juridiques en vigueur et d’information sur les subventions de l’Etat et sur la méthode d’une gestion optimale des ressources financières et humaines nécessaires.

Les participants ont aussi examiné les outils indispensables à la promotion de la coopération conventionnelle basée sur des accords de partenariat public-privé sur la voie de la garantie de la fiabilité des financements à mobiliser.

Ils ont, en outre, plaidé en faveur de l’adoption de mesures incitatives destinées à renforcer la coopération intercommunale, avant de déplorer qu’en dépit du nombre conséquent de conventions signées dans ce domaine, les engagements financiers restent encore modestes.

Les participants ont confronté les idées et expériences relatives aux opportunités d’amélioration des ressources pérennes et spécifiques en vue de la promotion de la coopération institutionnelle (groupements) et conventionnelle (association et partenariat).

Organisée par la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) en partenariat avec l’Agence Canadienne pour la Coopération Internationale et l’Union Européenne, cette manifestation, de deux jours, se veut une plateforme pour les élus locaux de prendre connaissance et de s’ouvrir sur des expériences réussies en matière de coopération et de partenariat, ou encore de promotion de l’intercommunalité notamment en milieu rural.

Au menu de ce conclave, dont les travaux se sont ouverts mardi, figurent des séances plénières ainsi que des ateliers traitant de « la problématique du financement de l’intercommunalité et de la coopération décentralisée », « la coopération décentralisée internationale » et le « rôle des associations de communes dans la promotion de la coopération et du partenariat ».

 

Commentaires