PARTAGER
Une fois de plus, le chef de la sécurité rapprochée du roi Mohammed VI a disparu des radars au cours de la visite du souverain en Afrique, sans que cette éclipse n’apparaisse au grand jour , encore moins qu’elle ne suscite commentaire.
Pourtant elle le devrait, car les disparitions répétées et subites de Aziz Jaidi ont non seulement commencé à être traitées dans les journaux mais de plus, la silhouette de celui qui est devenu responsable de la sécurité des palais royaux est devenu familière au grand public depuis tant d’années de service aux côtés du roi sur lequel il veille en matière de sécurité depuis qu’il était prince héritier. Ces dernières années, il avait été écarté à plusieurs reprises pour fautes professionnelles.
C’est ce qui semble avoir été le cas une nouvelle fois lors de la dernière visite royale en Afrique pour être remplacé par un trio de nouveaux visages alors qu’aucune information officielle n’a été rendu publique sur sa disgrâce, à moins qu’il ne s’agisse, comme cela a été le cas à plusieurs reprises par le passé, d’une sanction passagère avant son retour à son poste et sa réhabilitation vu qu’il reste un maillon essentiel dans la sécurité du souverain et ses palais disséminés à travers le pays.
Une tâche imposante et complexe à bien des égards comme on peut le deviner aisément..

Commentaires