PARTAGER
Augmentera ou n’augmentera pas ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres et qui alimente les discussions au sein de l’opinion publique depuis plusieurs jours suite à des rumeurs sur l’augmentation des prix des bouteilles de gaz butane avec l’arrêt de la subvention étatique via la Caisse de Compensation. Pour l’instant nous n’y sommes pas encore mais attention.
Le signal d’alarme a été lancé par un communiqué du secrétariat Général du Gouvernement dans lequel il précise la structure des prix du gaz, ce qui a aussitôt interprété par les initiés à de telles décisions, qu’il s’agit bel et bien d’un premier pas de la libéralisation des prix , une démarche similaire à celle retenue pour le carburant. L’arrêt de la subvention est bel et bien dans le pipe et le gouvernement, élections obligent, n’attendrait que le moment le mieux indiqué pour annoncer l’arrêt de la subvention, annonce qui mettrait le feu aux poudres, car le prix de la bonbonne, actuellement de 40 dhs, passerait du simple au double, soit 80 dhs et bien plus si l’on tient compte de la hausse qui sera répercutée sur le coût du transport. Pour éteindre le feu naissant, le gouvernement a fait démentir toute décision allant dans ce sens par son ministre El Ouafa, qui n’a pas caché que l’arrêt de la subvention reste inéluctable et inscrit dans l’agenda. L’épée de Damocles reste menaçante.

Commentaires