LE GOUVERNEMENT ENTERRE LES COMMISSIONS D’ENQUÊTE DU PARLEMENT

LE GOUVERNEMENT ENTERRE LES COMMISSIONS D’ENQUÊTE DU PARLEMENT

546
0
PARTAGER

Craignant pour sa stabilité et la réputation de ses membres, le
gouvernement, dirigé par Abdelilah Benkirane, n’a cessé depuis son
arrivée, de mettre des bâtons dans les roues des parlementaires à
chaque fois que l’idée de la mise en place d’une commission d’enquête
est adoptée. Systématiquement, ces commissions sont tuées dans l’œuf,
de crainte sans doute de la portée de leurs conclusions et de leurs
conséquences pour la renommée du gouvernement et son travail.

La reddition des comptes et la responsabilité assumée de chacun pour
la recherche de la vérité restent de ce fait une des principales
faiblesses de l’exécutif qui pousse sa majorité parlementaire à noyer
la moindre initiative dans ce sens et à torpiller toute action, sous
des prétextes divers, qui s’inscrit dans le cadre de la mission des
élus et de l’instance législative à chaque fois que l’actualité
l’exige notamment dans le cadre de drames ou de catastrophes pour
déterminer les responsabilités. Les cas récents les plus éloquents
restent les graves inondations de l’hiver dernier dans le sud du pays
et plus récemment l’accident d’un autocar dans cette même région qu a
fait plus de 30 morts en majorité des enfants. En comparaison, les
enquêtes diligentées sur ordre royal ont plus d’aboutir vite et avec
les résultats escomptés.

Commentaires