LE GOUVERNEMENT ENTRE DE NOUVEAU EN ZONE DE TURBULENCES

LE GOUVERNEMENT ENTRE DE NOUVEAU EN ZONE DE TURBULENCES

353
0
PARTAGER

 

Il y a tout d’abord le cas de son ministre sans étiquette des affaires générales du gouvernement qui a crée récemment un grand scandale au parlement en insultant un député de l’opposition. Cette dernière ne demande ni plus ni moins que son éviction du gouvernement pour un apaisement et une normalisation des rapports entre ses composantes et la primature à défaut de quoi, il n’y aura pas de paix des braves. Il sera très difficile pour le chef du gouvernement de se passer des services d’un ministre qu’il a tenu à garder dans sa deuxième équipe pour le rôle justement d’épouvantail qu’il veut lui faire jouer, les deux partageant fort bien cet art consommé du parler cru populiste.

Le second coup de semonce est venu du propre parti du premier ministre à travers des élus locaux de la ville de Fqih Ben Salah qui ont saisi l’occasion d’une visite royale pour sortir un communiqué incendiaire sur la gestion du président de la commune, qui n’autre que le ministre de la modernisation de l’administration, Mohammed Moubdie, issu du Mouvement Populaire, une composante essentiel de la coalition aux affaires. Du coup, le ministre a demandé à son parti de dénoncer et réagir fermement contre ce coup de poignard dans le dos de la part d’élus d’une formation qui dirige le gouvernement dont le dessein est de discréditer un allié et de même de vouloir le crucifier en demandant son départ du gouvernement et sa destitution de son poste de président de sa commune en demandant une descente des juges de la cour des comptes.

Enfin, il y a eu dans la foulée ces derniers jours, la sortie retentissante dans les médias du ministre de l’habitat, Nabil Benabdellah, qui a accusé son collègue de la communication, l’islamiste Mustapha El Khalfi de vouloirs importer et calquer dans les télévisions publiques nationales,le modèle très puriste de leurs homologues afghane et iranienne. Ce dernier s’était en effet plaint il y a quelques semaines des écarts enregistrés dans les programmes des deux chaînes nationales vis à vis de la morale religieuse musulmane les appelant à une « purification « . Les islamistes qui n’ont pas fini de mener cette croisade depuis les premiers jours de leur arriver au gouvernement sont ainsi ouvertement désavoués par un ministre qui, au passage, a bien calculé la portée de sa déclaration à la veille d’un congrès de son parti, le PPS, au cours duquel, il lui sera demandé de dresser un bilan de son alliance avec les islamistes du PJD au gouvernement. Là aussi , le chef du gouvernement sera appelé à réagir à l’attaque frontale d’un membre du gouvernement envers l’un de ses proches du même cabinet, le ministre de la communication. Las de tous ces replâtrages à mener, l’avenir s’annonce sombre pour un chef de gouvernement dont la lassitude n’est plus un secret.

actu-maroc.com ________________________

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière Agression voilée

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires