LE GRAND ÉCART DE PARIS ENTRE RABAT ET ALGER

LE GRAND ÉCART DE PARIS ENTRE RABAT ET ALGER

1456
0
PARTAGER

En l’espace de quelques heures, le président français François Hollande
a accompli une visite expresse en Algérie pour pousser officiellement
à plus de coopération sécuritaire et plus de coopération économique.

Mais ce deuxième déplacement de Hollande depuis qu’il est à Alger
n’est pas sans susciter des interrogations à Rabat, présenté par Paris
comme un partenaire stratégique et qu’elle a tenu à rassurer en
déclarant qu’il n’était nullement question de la désavantager au
profit d’Alger.

Paris qui souhaite impliquer directement l’armée algérienne au Sahel
et en Libye n’en continue pas moins de caresser le gouvernement
Algérien dans le sens du poil.

A preuve, le témoignage inattendu du président Hollande au terme de son
court séjour à Alger après un entretien de deux bonnes heures avec le
président Bouteflika à l’issue duquel il a tenu à attester que son
hôte et homologue algérien disposait de toutes ses facultés mentales
et maîtrisait totalement tous les dossiers abordés.

Cette déclaration suffit à elle seule pour confirmer que le chef
d’état français avait une arrière-pensée en débarquant à Alger, à
savoir si Bouteflika est réellement en mesure de diriger son pays
surtout que les candidats à sa succession se déclarent jour après
jour, annonçant une période incertaine de flottements et d’intrigues.

Mais quelque soient les interprétations à faire de ce voyage au moment
même où le roi du Maroc se trouvait en visite privée à Paris; Rabat a
de quoi demeurer sceptique et d’espérer une deuxième visite de
Hollande au Maroc pour marquer l’égalité des liens de la France avec
les deux pays.

Commentaires