LE GROSSISTE ARRETÈ A FÈS FINANÇAIT DAECH

LE GROSSISTE ARRETÈ A FÈS FINANÇAIT DAECH

1489
0
PARTAGER

Nouveau rebondissement dans l’affaire S.A., le grossiste de produits périmés de Fès. Un communiqué du ministère de l’Intérieur indique qu’il utilisait les revenus de la vente de ces produits impropres à la consommation pour financer «l’Etat islamique»

« Dans le cadre de l’approfondissement de l’enquête menée par les services compétents avec le dénommé S.A., interpellé lundi 15 juin 2015 à Fès par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), il a été révélé que le mis en cause, imprégné de l’idéologie extrémiste, utilisait les revenus issus de ses investissements dans les produits périmés et impropres à la consommation dans le financement direct de l’organisation terroriste Etat islamique en Irak et en Syrie/Daech, en plus du recrutement et envoi de certaines personnes pour rallier cette même organisation ». C’est ce qu’indique un communiqué du ministère de l’Intérieur, diffusé dans la nuit du dimanche à lundi via la MAP.

Selon la même source, les investigations ont permis la découverte d’autres entrepôts relevant de l’entreprise de ce présumé terroriste dans plusieurs villes du royaume. A Tanger, Oujda, Ouarzazate, Marrakech et Al-Hoceima, étaient stockés des produits alimentaires périmés et d’autres dont les dates de préemption ont été changées et prêts à être écoulés. Ainsi, ont été saisis près de 130 tonnes de produits composés de dattes, pâtes alimentaires, jus, confiture, chocolat, conserves de tomates, eaux minérales, grains de maïs et confiseries.

Commentaires