PARTAGER
L’on se rappelle qu’il y a quelques jours éclatait une affaire de harcèlement sexuel à la faculté des sciences de Tétouan quand un professeur qui promettait de donner de bonnes notes aux élèves contre des rapports sexuels. Une page dédiée sur les réseaux sociaux comprenant des enregistrements compromettants ont fini par dévoiler le scandale et pousser les autorités à mener une enquête qui a fini par l’arrestation du professeur en question en attendant son jugement. Des étudiantes constituées en groupe de victimes avaient également apporté leurs témoignages concordants pour prouver les pratiques condamnables de l’enseignant l’obligeant à avouer ses méfaits qui duraient depuis des années. Depuis,on ne parle plus sur certains campus que de cas similaires et de nombreuses étudiantes victimes de harcèlement sexuel qui avaient gardé jusqu’à présent le silence sur ce type de comportements de la part des enseignants ont décidé de dévoiler à leur tour les pressions exercées sur elles.
L’effet est tel dans les universités avec celle de Tétouan en premier, que les étudiants réclament l’annulation de toutes les notes attribuées par l’enseignant ainsi que celles d’autres enseignants sur lesquels pèsent des soupçons harcèlement sexuel.
Le feuilleton ne fait que commencer dans ses premiers épisodes avec des promesses de rebondissements inattendus.

Commentaires