Le HCP prévoit un taux de croissance économique de 4,5 pc au...

Le HCP prévoit un taux de croissance économique de 4,5 pc au 2è trimestre 2011

157
0
PARTAGER

Les perspectives de croissance pour le deuxième trimestre restent « globalement favorables », affirme le HCP qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois d’avril, ajoutant que la croissance des activités non-agricoles resterait soutenue à 4,5 pc, « portée par le bon comportement du secteur tertiaire et la reprise du BTP ».

Au premier trimestre 2011, le PIB global se serait accru de 4,6 pc, en rythme annuel, compte tenu d’une hausse de 4,7 pc de la valeur ajoutée agricole, estime le HCP dans sa dernière note qui fait état de la situation des principaux indicateurs économiques, observés au cours du 4ème trimestre 2010 et estimés pour le premier trimestre 2011, et relate les prévisions pour le 2ème trimestre.

Selon cette note, le PIB non-agricole au 1er trimestre aurait cru à un rythme quasiment similaire à celui du trimestre précédent (4,5 pc), sous-tendu par le redressement des activités de BTP.

Les activités du secteur énergétique ont été moins vigoureuses au début de 2011, après s’être fortement améliorées en 2010, estime le HCP, soulignant que ce revirement de tendance reflète la vulnérabilité du secteur face aux fluctuations des cours internationaux des matières premières.

Pour ce qui est des industries de transformation, les pronostics pour le premier trimestre 2011 sont optimistes et indiquent une croissance soutenue et généralisée pour la plupart des branches de l’industrie.

Profitant de l’amélioration de la demande extérieure, les branches IMME et de l’agroalimentaire auraient été les principaux relais de cette performance.

S’agissant du secteur du BTP, les anticipations des professionnels au 1er trimestre 2011 semblent afficher un regain d’optimisme, favorisé, essentiellement, par des perspectives mieux orientées de la production du logement social.

C’est ainsi que l’indicateur synthétique de conjoncture du secteur, résumant les appréciations des professionnels, s’est amélioré de près de 0,9 point, au premier trimestre 2011, en comparaison avec le 4ème trimestre 2010.

Le HCP relève en outre, que les perspectives de croissance pour l’activité touristique nationale sur la première moitié de l’année 2011 semblent moins prometteuses.

Les professionnels du secteur tablent sur une baisse des réservations sur certaines destinations, surtout dans le tourisme d’affaires et l’inventive (séminaires et congrès). Ainsi, une baisse de 6,6 pc, en variation trimestrielle, est escomptée pour la valeur ajoutée du secteur au premier trimestre 2011.

Selon la même source, les activités agricoles devraient se consolider en 2011, grâce, notamment, au redressement attendu de la production végétale, après le retrait technique qu’elle a accusé en 2010. Globalement, la valeur ajoutée agricole se serait accrue, au premier trimestre 2011, de près de 4,7 pc, en variation annuelle.

Compte tenu des indicateurs de conjoncture disponibles pour ce début d’année 2011, la contribution de la consommation finale à la croissance du PIB aurait été plus soutenue qu’au quatrième trimestre 2010. Un retournement à la hausse devrait, également, marquer l’évolution de la consommation publique (+3,1 pc). Les dépenses de fonctionnement ont progressé de 5,1 pc en janvier 2011.

Le HCP relève également une évolution favorable de l’investissement au début de l’année en cours, après son tassement observé au quatrième trimestre 2010, sous-tendue par le bon comportement de la demande des entreprises en biens d’équipement et l’amélioration des activités de construction.

Au premier trimestre 2011, l’inflation a marqué un léger repli, en glissement annuel. L’inflation sous-jacente a, par contre, atteint 0,7 pc au premier trimestre 2011, en glissement trimestriel, contre 0,2 pc un trimestre plus tôt.

Pour sa part, la demande mondiale adressée au Maroc aurait profité, au début de 2011, du léger regain de dynamisme de l’activité et du commerce au niveau mondial, enregistrant une hausse de 1,9 pc, en variation trimestrielle, en lien avec l’évolution des importations des principaux partenaires commerciaux du Maroc (zone euro notamment).

Cette demande continuerait à s’améliorer au deuxième trimestre 2011, mais à un rythme moins soutenu qu’au premier (+1,6 pc), compte tenu des perspectives de croissance plus modérée au niveau des pays avancés, ajoute la note.

 

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires