PARTAGER
Mis à part quelques interventions très espacées pour exprimer ses positions sur certains sujets d’actualité après sa retraite, l’ancien rédacteur en chef du quotidien de l’Istiqlal et collaborateur de l’hebdomadaire « Le Journal », Khalid Jamai revient en force dans l’actualité avec une démarche qu’aucun journaliste marocain n’avait fait avant lui, à savoir prendre sa plume pour écrire une lettre au roi Mohammed VI, au sujet d’un drame social.
Il s’agit de l’immolation dans la ville saharienne de Dakhla il y a quelques jours, d’un propriétaire d’une embarcation de pêche artisanale devant la délégation de la pêche maritime, pour s’être estimé victime d’injustice de la part de cette administration.
Le drame qui n’a pas eu le même retentissement que celui du poissonnier de la ville d’Al Hoceima écrasé accidentellement à l’intérieur d’une benne à ordures, a créé un grand malaise, toutefois, au sein de cette profession dans la ville où l’immolation a eu lieu.
La veuve du pêcheur a eu un comportement très digne mais a continué sur les réseaux sociaux le combat de son mari pour imputer leur malheur aux droits dont sont privés parfois une partie des marocains.
Le journaliste qui a été confronté plusieurs fois dans sa carrière à ce genre de situation, a tenu à exprimer sa vive indignation au roi tout en lui demandant de répondre aux appels désespérés de la veuve du pêcheur, le tout dans un style empreint de sincérité et d’émotion pour rester fidèle à sa réputation.
Par Jalil Nouri

Commentaires