Le kiosque: indemnités pour le chomage , « pas pour demain »

Le kiosque: indemnités pour le chomage , « pas pour demain »

315
0
PARTAGER

*LIBERATION:.
L’indemnité pour perte d’emploi est encore dans les tiroirs

- Le versement des indemnités pour perte d’emploi n’en finit pas de se faire désirer. Le versement des indemnités pour perte d’emploi ne sera pas pour demain. Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des affaires sociales, semble ne pas être prêt à tenir sa promesse de verser ces allocations en mars 2014. En effet, le projet de loi sur l’indemnité pour perte d’emploi est encore dans les tiroirs du Secrétariat général du gouvernement. Pour le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, ce retard est dû aux lenteurs administratives.

- Le Code de la famille dans le collimateur des praticiens. Perçu comme une véritable révolution lors de sa promulgation en 2003, est-ce la même image que renvoie encore le Code de la famille dix ans après? Pas si sûr. Il aurait grandement besoin d’une cure de jouvence. En tout cas, c’est l’avis défendu par les intervenants lors du colloque national organisé vendredi dernier par l’Union de l’action féminine.

*L’ECONOMISTE:.
La majorité en ordre de bataille

- Priorités du gouvernement : la majorité en ordre de bataille. Les patrons des partis de la majorité, réunis jeudi dernier à Rabat, ont pris deux décisions. La première concerne la convocation des députés, des conseillers et des bureaux politiques pour participer à une grande messe le 10 avril prochain, la veille de l’ouverture de la session du printemps. Il s’agira de signer officiellement la Charte de la majorité, qui amende celle paraphée à la veille de la formation du gouvernement Benkirane I. La deuxième décision prise à l’issue de la réunion de jeudi concerne la reprise du dialogue social. Selon une source proche du dossier, cette relance interviendra au lendemain de la marche que les trois centrales syndicales que sont l’UMT, la FDT et la CDT comptent organiser le 6 avril prochain à Casablanca.

- Le choc de compétitivité, selon la CGEM. La Confédération patronale vient de livrer un diagnostic sur la compétitivité de nos entreprises. Pour la CGEM, tout doit être fait pour stopper le décrochage industriel du pays et accélérer le rythme de mise en œuvre des politiques sectorielles. A terme, il s’agit de construire une base industrielle qui soit le socle du développement de l’économie. Depuis dix ans, la compétitivité extérieure du Maroc recule, y compris dans des filières où il était en avance sur la concurrence. Le plan que propose le patronat va de la mobilisation du foncier jusqu’à la compensation industrielle en passant par la formation.

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.
Benkirane ouvre le feu sur l’USFP

- Le CESE dresse un tableau sombre sur la gestion de l’eau au Maroc : dangers sur la ressource. Après son décapant rapport sur le développement des provinces sahariennes, le CESE a de nouveau utilisé la rapière pour dire de grands problèmes tels que la problématique de l’eau dans un contexte de changement climatique induisant un stress hydrique croissant et la complexité des politiques publiques. Le CESE appelle à une régionalisation de la gestion de l’eau au moyen d’une extension des prérogatives du Conseil supérieur de l’eau et du climat (CSEC). Le secteur de l’eau doit développer le partenariat public-privé, favoriser la sensibilisation aux défis, mettre en place un cluster de recherche, développement et d’innovation structuré regroupant les écoles d’ingénieurs, les universités, les ministères concernés et les opérateurs économiques.

- Le PJD lance la 7éme édition de la caravane de la lampe. Benkirane ouvre le feu sur l’USFP, le PAM, le PI et 2M. Pour le lancement de sa campagne annuelle, le groupe parlementaire du PJD a sorti les gros moyens. Et pour s’assurer d’un plan grand impact médiatique, rien de tel pour les responsables du parti que de programmer un discours du chef de gouvernement et secrétaire général du parti de la lampe, Abdellah Benkirane. Après avoir rappelé le contexte de l’arrivée de son parti aux commandes du gouvernement, Benkirane n’a pas manqué de régler ses comptes avec ses adversaires politiques. Sans les citer nommément, le SG du parti de la lampe a sévèrement critiqué Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, et Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal.

*L’OPINION:.
Pouvoir d’achat, l’unique chantier

- Catastrophe écologique au Val d’Ifrane : 3000 écrevisses et plus de 50.000 alvins de truites Arc-en-ciel ont péri. Dans l’attente des résultats des analyses qui vont être effectués par une équipe de techniciens, dépêchés par le ministère délégué chargé de l’Environnement, les dégâts avancés par les instances officielles contactés à cet effet s’élèvent à la construction de plus de 3000 écrevisses à Pattes Rouges et près de 50.000 alvins de truites arc-en-ciel tout récemment déversés par le Centre national d’hydrobiologie et de pisciculture(CNHP) et la station de pisciculture de Ras El Mas dans le cours d’eau d’Oued Tiguite à l’occasion de l’ouverture de la saison de la pêche sportive dans les eaux continentales 2013/2014. Ces dégâts sont estimés à plus de 200.000 dhs. Par ailleurs, les analyses d’eau effectuées par le CNHP ont relevé l’existence d’un taux trop élevé de phosphore qui pourrait provenir des détergents utilisés par les utilisateurs du dit Collecteur des eaux usées, source de pollution de l’Oued.

- « L’unique chantier du gouvernement est l’atteinte au pouvoir d’achat et l’aggravation de l’endettement » (Chabat). Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, a affirmé, lors de l’ouverture de la 5é session du comité central du parti samedi dernier, que le gouvernement mène le pays directement vers le gouffre puisque tous les indicateurs aussi bien économiques que sociaux et politiques attestent que la situation est très inquiétante et que l’avenir s’annonce plutôt sombre, ajoutant que l’unique chantier entrepris par l’actuel gouvernement est celui consistant à s’en prendre au pouvoir d’achat des citoyens, à accabler le pays de dettes et à aggraver sa dépendance en se pliant aux injonctions des institutions internationales.

*BAYANE AL YAOUM:.
La France exprime ses excuses

- Le gouvernemental aspire à ramener le chômage à 8 pc à l’horizon 2016. Le programme gouvernemental se fixe comme objectif ambitieux de ramener le taux du chômage à 8 pc à l’horizon 2016, a affirmé vendredi, à El Jadida, le ministre de l’emploi et des affaires sociales, Abdesslam Seddiki. Le gouvernement prendra plusieurs mesures en vue de renforcer et d’améliorer les mécanismes de promotion et de dynamisation du marché de l’emploi, a-t-il fait savoir à l’ouverture de la 2ème édition du Forum régional de l’emploi d’El Jadida « ENSA-Entreprises », organisée par l’Ecole nationale des sciences appliquées d’El Jadida (ENSAJ), sous le thème « Ingénierie et entrepreneuriat: un nouveau modèle pour l’insertion socio-économique ».

- La France exprime ses excuses pour le désagrément occasionné à M. Mezouar lors de son transit à l’aéroport Charles de Gaulle. La France a exprimé, vendredi, ses excuses pour le désagrément occasionné au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Salaheddine Mezouar lors de son transit à l’aéroport Charles de Gaulle, soulignant que tout sera mis en œuvre pour faire respecter, dans les aéroports français, les règles et usages diplomatiques. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius « a appelé son homologue marocain afin de lui transmettre les excuses des autorités françaises pour le désagrément qui lui a été occasionné alors qu’il transitait à l’aéroport Charles de Gaulle », a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal, lors d’un point de presse.

- Le Maroc appelle à la non-politisation du Conseil des droits de l’Homme. Le Maroc a appelé vendredi à Genève à la non politisation du Conseil des droits de l’Homme (CDH) de l’ONU, affirmant que la démarche consensuelle reste nécessaire pour servir la noble cause des droits de l’Homme. « Notre espoir est grand que le Conseil saura tenir le cap et se donner les moyens de rester fidèle à ses principes fondateurs ainsi qu’à sa mission de défense et de promotion des droits de l’Homme et à l’impératif de résister à toute politisation », a souligné l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Hilale, lors de la clôture de la 25ème session du CDH.

*AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
Dysfonctionnement protocolaire

- Le désagrément occasionné à Mezouar à Charles de Gaulle: le MAEC diligente une enquête interne. Les services du ministère des Affaires étrangères et de la coopération ont ouvert une enquête interne pour jeter la lumière sur le désagrément occasionné à Salaheddine Mezouar à l’aéroport Charles de Gaulle. Selon des sources concordantes, le MAEC cherche à s’assurer si un dysfonctionnement protocolaire était derrière cet incident.

- L’Instance nationale de protection des biens publics au Maroc tire à boulets rouges sur le gouvernement Benkirane. Dans un communiqué rendu public à l’issue de son congrès national, tenu la semaine dernière à Bouznika, l’Instance a indiqué que la dilapidation des biens publics s’est aggravée lors du mandat du gouvernement Benkirane, qualifiant cette situation d' »inquiétante ». L’instance a réclamé la mise en place d’une gestion rationnelle des ressources de l’Etat.

*SAHIFAT ANNASS:.
Distraire le peuple

- La transhumance politique revient en force. Quelques jours avant le début de la campagne pour les élections communales partielles à la commune de Moulay Yacoub, qui se dérouleront le 24 avril prochain, le phonème de la transhumance politique revient en force. Le PAM a ouvert le bal samedi en attirant 35 conseillers communaux, dont un président du conseil communal, et des notables de la région qui appartenaient à d’autres partis, notamment à l’Istiqlal et au Mouvement populaire.

- Chabat: le gouvernement actuel cherche à distraire le peuple. S’exprimant lors de la tenue de la 5è session du comité central du parti de la balance, tenue vendredi dernier, le secrétaire général du parti, Hamid Chabat, a indiqué que le gouvernement actuel diffuse des mensonges pour distraire le peuple des catastrophes qu’il engendre à l’égard du pays et des citoyens.

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
Changer de lunettes et de mentalités

- Le Conseil supérieur du pouvoir judicaire: il faut dépasser les débats. Abdelilah Hakim Bennani, secrétaire général du ministère de la Justice et des libertés, a appelé à ne pas perdre le temps dans des débats sur le Conseil supérieur du pouvoir judicaire. « On devrait changer de lunettes et de mentalités si on voulait mettre en place des lois en conformité avec la Constitution 2011″, a conseillé Bennani au cours d’une rencontre organisée samedi par Transparency Maroc.

- Lachgar: Vu les résultats électoraux, l’USFP devait reconsidérer son action. Driss Lachgar, secrétaire général de l’USFP, a déclaré au cours d’une rencontre, organisée jeudi dernier, que les résultats remportés par le parti de la Rose lors des dernières échéances ont conduit le parti à faire son autocritique afin de garantir la cohérence entre ses différents organes, institutionnaliser et réglementer les relations au sein du parti et renforcer la reddition de comptes.

*EL ASSIMA POST:.
Débat sur la légalisation du cannabis

- Le PAM déterminé à poursuivre le débat sur la légalisation du cannabis. Selon des sources du PAM à Rabat, le parti du tracteur demeure résolu à discuter du sujet de la culture du cannabis, dont la légalisation prévue a créé une vaste polémique entre les acteurs politiques. Ces sources affirment que les dirigeants du parti vont débattre de cette question aussi bien dans les rencontres organisées par le parti qu’au sein du Parlement.

- Hakima El Haiti, présidente d’honneur du Réseau international de la communication féminine « Connecting Group » a affirmé lors d’une rencontre, tenue samedi à Kénitra, que la société civile est dotée de la force légale lui permettant de participer au changement dans le cadre des politiques publiques.

*RISSALAT AL OUMMA:.
« Benkirane entraine le pays dans le précipice »

- Chabat: le gouvernement Benkirane entraine le pays dans le précipice. Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, avance que le gouvernement mène le pays vers le gouffre en s’attaquant au pouvoir d’achat des citoyens, accablant le pays de dettes et le subordonnant aux injonctions des institutions internationales. « Le peuple marocain est en mesure de recouvrer ses droits et espoirs confisqués par les marchands de la foi », a-t-il dit vendredi lors de la 5ème session du comité central du parti de la balance.

- Appel à l’adhésion des élus dans l’élaboration des plans pour lutter contre l’habitat clandestin. S’exprimant au cours d’une journée d’étude autour des agences urbaines, tenue le weekend dernier à la Chambre des représentants, Khalfi Kdadra, membre du groupe UC, a déclaré que l’exclusion des instances élues de la préparation des plans favorise l’habitat clandestin, estimant que le pouvoir presque absolu dont disposent les agences urbaines constitue l’une des raisons de leur échec.

 

 

 

 

Actu-maroc.com

Commentaires