Le marché marocain pas vraiment touché par l’effondrement des places asiatiques

Le marché marocain pas vraiment touché par l’effondrement des places asiatiques

253
0
PARTAGER

L’effondrement à cause de la montée du risque nucléaire, mardi, de la bourse de Tokyo de 10,55 pc n’aura pas d’impact sur le marché marocain, car « il n’y a aucune corrélation directe entre les marchés marocain et nippon « , a déclaré à la MAP, Bachir Tazi, trader d’actions au CFG group, spécialiste des marchés de capitaux au Maroc .

La bourse de Tokyo a poursuivi mardi sa baisse avec la pire chute depuis 1987 de l’indice Topix, l’un des plus importants de la bourse japonaise.

La banque du Japon a dû, de nouveau, injecter huit trillions de yens supplémentaires (environ 70,4 milliards d’euros) après l’injection record la veille de 12 trillions de yens sur le marché monétaire pour alimenter le système interbancaire afin d’éviter une envolée des taux d’intérêt.

Le marché marocain « ne sera pas vraiment touché » par cet effondrement (bourse de Tokyo), qui a entraîné dans son sillage des chutes des bourses asiatiques et européennes.

« Le marché marocain, assez petit en termes de taille, est un marché où la présence des investisseurs étrangers est assez limitée et ne pesant que près de 3 pc de la capitalisation totale au maximum », a-t-il expliqué.

La capitalisation actuelle de la bourse de Casablanca, mardi à midi, est de près de 580 milliards de dirhams.

A court terme, cet effondrement a un impact global sur la baisse du prix du pétrole ce qui peut se répercuter positivement sur le budget de l’Etat.

Ce séisme, qui a frappé vendredi dernier le Japon, va avoir des répercussions négatives sur les croissances économiques nippone (3ème économie derrière les USA et la Chine) et mondiale, qui est  » toujours en convalescence de la dernière récession et qui n’est pas totalement sortie de l’auberge « , a estimé le trader.

Ce qui va entraîner, par conséquence, des prolongements et des incidences économiques sur certains secteurs avec les baisses des demandes sur les exportations marocaines et des métaux de base produits localement par le secteur minier, selon l’expert boursier.

Le renchérissement des prix de l’Euro et du billet vert, dû aux ventes du yen, auront une corrélation négative et un impact sur les importations marocaines en dollar et Euro, qui devraient ainsi être payées un peu plus cher.

 

 

__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.f

 

Commentaires