Le Maroc a besoin de cadres et d’élites en matière des droits...

Le Maroc a besoin de cadres et d’élites en matière des droits humains (responsable)

203
0
PARTAGER

Mme Esslami a fait cette déclaration à la MAP en marge de l’ouverture, lundi à Marrakech, des travaux d’un atelier de formation de trois jours portant sur « les mécanismes internationaux des droits humains ».

Un second atelier de formation sur la thématique « L’examen périodique universel, EPU » aura lieu les 15 et 16 courant à Marrakech.

Organisés en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert, ces deux ateliers s’inscrivent dans le cadre du renforcement des capacités en vue de mettre en oeuvre l’objectif de la Fondation Driss Benzekri portant sur le renouvellement des élites en matière de défense des droits humains.

Pour Mme Esslami, le 1er atelier, qui profite à une vingtaine de jeunes maghrébins, ambitionne de rehausser les capacités de ces jeunes et d’aiguiser leurs connaissances en matière du système onusien des droits humains.

Il offre également l’opportunité aux bénéficiaires de se familiariser avec les nouveaux mécanismes et instruments nationaux et internationaux des droits humains sous toutes leurs dimensions, a-t-elle ajouté, faisant observer que cet atelier se propose aussi de renforcer les capacités des jeunes maghrébins en matière des droits humains et de renouveler les élites oeuvrant dans ce domaine aussi bien au Maroc qu’à l’échelle de l’ensemble de l’espace maghrébin.

Pour ce qui est du second atelier, elle a relevé qu’il profite à une vingtaine de cadres de différentes ONGs marocaines oeuvrant dans divers domaines des droits humains (droits des femmes et des personnes handicapées, démocratie et développement) et vise à renforcer les capacités de cadres d’ONGs en matière de rédaction de rapports et de plaidoyers tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Mme Esslami a, en outre, fait remarquer qu’il sera procédé lors de cet atelier de formation à l’élaboration d’un rapport conjoint dans la perspective de l’examen périodique universel prévu en juin prochain à Genève.

La directrice exécutive de la Fondation Driss Benzekri a signalé que les travaux de ces deux ateliers sont encadrés par deux experts internationaux de l’Institut de Genève des droits humains.

Créée en 2008 en hommage à feu Driss Benzekri, ancien président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), la Fondation ambitionne d’accompagner le processus de consolidation de la culture et des idéaux des droits de l’Homme au Maroc et la dynamique de réformes engagée par le Royaume et d’oeuvrer à fortifier l’édifice démocratique à travers des canaux de dialogue démocratique et l’amélioration des capacités des différents acteurs agissant dans le domaine.

 

 

map ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires