Le Maroc a drainé en cinq ans plus de 140 productions étrangères...

Le Maroc a drainé en cinq ans plus de 140 productions étrangères avec un investissement de 250 millions d’euros

307
0
PARTAGER

«Ce résultat témoigne du fort attrait du Maroc, dans sa globalité, en tant que destination cinématographique prisée par les producteurs étrangers», a expliqué Mme Zouiten, à l’ouverture des deuxièmes rencontres MovieMed.

Pour l’ensemble de ces productions, Ouarzazate vient en tête des principaux sites de tournage réalisés au Maroc, durant les cinq dernières années, avec 45 PC, suivie de Rabat-Casablanca (22 PC), de Marrakech (16), Tanger (9) et les autres sites (8 PC).

La même responsable a précisé qu’en termes de classement par nationalités des productions tournées au Maroc, durant la même période, les Etats-Unis viennent en tête avec (41 PC), suivis par l’Angleterre (33), la France (10), le Canada (7), l’Allemagne (5) et les autres pays (4 PC).

Elle a indiqué que le Maroc aspire à être la destination la plus convoitée en Afrique, surtout qu’il dispose de studios à même de tourner de superproductions, notamment à Ouarzazate et à Casablanca.

Elle a rappelé qu’un sondage effectué, en 2010, par le magazine américain «Variety» avait fait ressortir que le Maroc est classé parmi les cinq meilleurs sites de tournage au monde, faisant observer que, face à la concurrence de pays d’Amérique Latine et de pays de l’est de l’Europe, le Maroc s’emploie à renforcer et à multiplier ses avantages compétitifs pour conserver sa position parmi les grandes destinations.

A cet effet, Mme Zouiten a indiqué que le CCM a pris une série d’actions dans le cadre de son plan stratégique portant, entre autres, sur la mise en place de mesures incitatives fiscales et autres, la signature d’accords de coopération dans le domaine de la coproduction cinématographique, le dernier en date étant signé en 2009 à Londres entre le Royaume-Uni et le Maroc, la présence du Maroc dans les festivals internationaux et la création de Films commissions (comme ce fut le cas avec la Ouarzazate Film Commission créée en janvier 2008) dans l’objectif de faciliter l’accueil des tournages et de promouvoir le lieu et les ressources locales auprès des producteurs étrangers.

La deuxième édition des rencontres MovieMed sur le ciné-tourisme s’est ouverte, jeudi à Ouarzazate, en présence de près de 300 professionnels des secteurs du tourisme, du monde du cinéma et de la culture des pays partenaires de ce projet, des comités du tourisme et des commissions du film, des sociétés de production et des professionnels des deux filières.

Commentaires