Le Maroc a grandement besoin de consolider la démocratie et la justice...

Le Maroc a grandement besoin de consolider la démocratie et la justice sociale (acteurs politiques et associatifs)

297
0
PARTAGER

Dans des déclarations à la MAP en marge de la marche organisée dimanche à  Rabat pour exprimer des revendications sociales et économiques, ces acteurs  ont affirmé que cette manifestation visait à consacrer la démocratie,  améliorer les conditions sociales des citoyens et leur garantir une vie digne.

M. Mustapha Chtatbi, secrétaire général local de la CDT, a estimé que  cette manifestation s’inscrit dans la continuité des différentes étapes  franchies par la classe ouvrière pour l’amélioration de ses conditions,  rappelant que, dans son action militante, la CDT a toujours associé le syndical  au politique.

Il a aussi fait remarquer que la centrale « a de tout temps appelé à la  séparation des pouvoirs, à l’indépendance de la justice et à une réforme  constitutionnelle globale, englobant les partis et les syndicats ».

« C’est la raison pour laquelle nous réitérons aujourd’hui les mêmes   revendications avec les mêmes slogans, en appelant à satisfaire les  revendications du peuple et répondre aux exigences du changement », a-t-il dit.

Pour M. Abdelhamid Amine, vice président de l’Association marocaine des  droits humains (AMDH), « la participation de l’AMDH à cette manifestation a  pour but de réclamer la démocratie, la dignité et la réforme  constitutionnelle ».

« Les jeunes réclament l’éducation gratuite pour tous, le travail, les  droits syndicaux, économiques et sociaux, tels les droits à la santé, à un  logement décent et à une vie digne, des droits qui exigent des revenus adéquats  et qu’un terme soit mis à la cherté de la vie ».

Le secrétaire général du Parti Socialiste Unifié (PSU), M. Mohamed Moujahid  a indiqué de son côté que « nous participons à cette marche pour revendiquer des  réformes profondes afin que la décision politique émane des urnes et de la  volonté populaire ». 

« L’objectif est de lutter contre toute forme de corruption, de construire un  processus politique sain et d’avoir des élections libres et transparentes,  outre l’alternance au pouvoir des partis majoritaires », a-t-il poursuivi.

Ces revendications, a-t-il ajouté, concernent aussi « la répartition équitable  de la richesse nationale, la garantie des droits de l’Homme dans leurs  dimensions économique, sociale et culturelle et d’une vie digne pour l’ensemble  des citoyens ».

Pour sa part, M. Abdeslam El Aziz, secrétaire général du Congrès national  Ittihadi, a affirmé que le Maroc a besoin, aujourd’hui et plus que jamais, de   raffermir les fondements du processus démocratique dans la perspective  d’instaurer « une véritable justice sociale, gage de stabilité » et d’associer  tous les Marocains à la gestion de leurs causes nationales.

Plusieurs secteurs font face à des difficultés et à des  dysfonctionnements, notamment ceux de la santé et de l’éducation en plus de la  faiblesse du pouvoir d’achat, a-t-il relevé, appelant à « satisfaire ces  revendications dans un esprit d’ouverture, de dialogue et d’équité » à même de  permettre au Maroc de relever tous les défis.

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires