LE MAROC ADOPTE UN PLAN ANTI – VIRUS EBOLA

LE MAROC ADOPTE UN PLAN ANTI – VIRUS EBOLA

380
0
PARTAGER

Le risque peut paraître plus grand si l’on prend en compte la décision de la compagnie aérienne nationale, Royal Air Maroc, de maintenir ses vols à destination de certains pays touchés par le virus, pour souligner sa solidarité avec ces états, tout en prenant des mesures draconiennes à bord de ses appareils ainsi qu’au moment d’embarquements et de débarquements, incluant la protection de son personnel naviguant.

Si toutes les frontières sont concernées par le dispositif de prévention mis en place en coordination avec l’Organisation Mondiale de la Santé, qu’elles soient terrestres, maritimes ou aériennes, ce sont ces dernières, les plus exposées en raison du trafic aérien en provenance des régions à risques que se concentre l’essentiel des mesures prises dans le cadre de ce plan. Des mesures qui doivent se prolonger pour une durée indéterminée et qui seront largement renforcées lors de la prochaine tenue de la coupe d’Afrique des nations de foot-balle que le Maroc accueillera en janvier prochain, un événement qui pourrait accroître  les craintes de possibles contaminations au vu des visiteurs attendus.

Pour l’heure, le dispositif anti-virus se résume à la mise en place d’un système strict de contrôle des personnes présentant des symptômes de la maladie à leur arrivée à l’aéroport de Casablanca en provenance de la Guinée, du Liberia, la Sierra Leone ou encore le Nigéria, foyers de la pandémie, symptômes dont le premier signe est une forte fièvre, signalée soit par les membres de l’équipage, soit détectée à l’arrivée lors du passage par un poste équipé de caméras thermiques spécialement adaptées. Au moindre doute, le passager sur lequel pèse des soupçons est conduit dans un espace médicalisé pour y subir des examens et des analyses approfondis. En outre, chaque passager en provenance d’un des pays concernés, est tenu de fournir toutes les informations concernant son séjour et ses contacts afin de pouvoir le localiser à tout moment durant les 21 jours après leur arrivée, durée de la période d’incubation, pour voir si elles étaient réellement porteuses du virus. Pour sa part, le personnel préposé à l’accueil , maillon essentiel dans ce dispositif, a  bénéficié d’une session de formation et de sensibilisation pour se prémunir contre tout risque d’infection avec la mise à sa disposition d’un kit.

Enfin , une unité spécifique, la seule au Maroc pour l’instant, a été aménagée au sein de l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca avec des équipements de pointe et un système d’isolement pour y recevoir les personnes éventuellement atteintes du virus Ebola, une éventualité d’infection considérée comme lointaine pour l’instant, mais qu’on ne peut ignorer.

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires