PARTAGER

Cette semaine a démarré sur les chapeaux de roue pour le gouvernement appelé à se réunir d’urgence avec les partis politiques pour traiter des derniers développements dans le dossier du Sahara. Le plus important est le forcing fait actuellement par l’Afrique du Sud dans les couloirs de l’ONU à New-York, profitant de la tenue de l’Assemblée Générale Annuelle dont les travaux viennent de démarrer en présence de nombreux chefs d’états et de gouvernements pour sortir des tiroirs le vieux projet de la tenue d’un référendum d’auto(détermination dont le royaume refuse d’entendre parler. Il s’agit donc pour lui et de toute urgence de réagir avec fermeté et bloquer les manœuvres de ces ennemis pendant cette session.

L’autre développement majeur dans ce dossier est la décision des autorités suédoises pour l’ouverture d’une représentation diplomatique du Polisario dans leur capitale, faisant d’eux le premier européen à transgresser la position de neutralité de l »Union Européenne depuis le début du conflit. Le gouvernement a également traité de cette question avec les partis et a pris une décision inhabituelle en annulant l’installation dans le pays d’une grande enseigne de l’immobilier qui était sur le point d’ouvrir ses portes dans la périphérie de Casablanca, ce qui constitue un avertissement pour tous les pays qui s’aventureraient à imiter le pays scandinave dirigé par les socialistes dans sa décision de permettre l’ouverture d’une ambassade du Polisario sous le prétexte de défense des droits de l’homme.

Par Jalil Nouri

Commentaires