PARTAGER
Avec l’armée marocaine à ses côtés avec celles d’une vingtaine d’autres pays, plus rien ne semble arrêter l’Arabie Saoudite, à vouloir porter l’habit et jouer le rôle de super-puissance militaire régionale dans le Golfe depuis plusieurs mois.
Dernière démonstration de force, le début ces dernières heures de manœuvres militaires d’une importance jamais enregistrée dans cette partie inscrites dans le cadre de la lutte anti-terroriste déclarée par Ryad mais également un signal fort adressé à l’adversaire iranien avec le que la tension est au plus haut. Ces manœuvres militaires gigantesques en nombre de soldats mobilisés, de moyens et de territoire utilisé à la frontière irakienne, portent le nom de « Tonnerre du Nord » et voit la participation, sous l’œil bienveillant des États-Unis, une vingtaine de pays dont le Maroc qui se trouve aujourd’hui de toutes les initiatives militaires engagées par l’allié saoudien qui multiplie les interventions à l’extérieur de son territoire à la tête d’une coalition.Après le Yémen et la Syrie, Ryad se montre ainsi prête à intervenir dans toute la région du Golfe alors que ses frontières ne sont pas bien stabilisées et que les attentats se multiplient sur son territoire en raison de ses interventions et de son activisme qui coïncide avec l’arrivée du roi Salmane au pouvoir et de changements dans la hiérarchie. Avec son engagement sans faille auprès de l’armée saoudienne,le Maroc semble bien parti pour voir ses troupes prolonger leur séjour dans cette partie agitée du monde auprès d’un allié très remuant par des temps incertains.
Par Jalil Nouri

Commentaires