PARTAGER

Dans le cadre de la valorisation et de la consolidation des missions de la police des eaux en matière de protection et de contrôle du domaine public hydraulique, et en application des nouvelles dispositions de la loi n° 36.15 sur l’eau, le Secrétariat d’Etat Chargé de l’Eau a organisé une journée d’étude sur le rôle et les missions  de la  « Police des Eaux ».

Cette rencontre, qui a eu lieu mercredi 20 décembre 2017 au siège du Secrétariat d’Etat Chargé de l’Eau à Rabat,a connu la participation des représentants des établissements et des départements concernés, ainsi que  des experts et de professionnels du secteur  en plus des représentants d’institutions publiques, des universités, des instituts de recherche scientifique et des associations de la société civile.
Cette Journée vise à présenter la « Police des Eaux » et  ses missions autour d’un partage d’idées et d’expériences, ce qui permettra surement d’enrichir le contenu du premier décret en la matière. Ce dernier est en cours de préparation et de concertation pour définir les conditions et les modalités de nomination des agents de la « Police des Eaux » ainsi que de l’exercice de leurs missions.
Ainsi, l’objectif de cette rencontre a consisté à informer le grand public, notamment à travers la presse nationale , du rôle majeur que la « Police des Eaux » remplit en matière de préservation du domaine public hydraulique, et sa protection contre les utilisations illégales et irrationnelles. Il s’agit , entre autres de mettre en exergue son rôle important qui consiste à veiller à côté des différents partenaires du secteur de l’eau à garantir l’application des dispositions légales qui encadrent le domaine publique hydraulique et la consécration des bonnes pratiques à cet égard ; en mettant en œuvre des approches de coordination pour plus de complémentarité et de coopération avec tous les utilisateurs.

Valorisation de la Police des Eaux comme étant un mécanisme légal au service des usagers du domaine public hydraulique et au profit de la préservation des  
ressources en eau.

Cette rencontre  a également  été une excellente opportunité pour mettre en lumière  le rôle important du pouvoir judiciaire dans la formation et la qualification du capital humain de la « Police des Eaux » et  aussi sa contribution à l’application des dispositions légales en relation avec la protection du domaine public hydraulique. Cette rencontre  a également  constitué une occasion pour échanger en matière  d’expertises et d’expériences entre les différents parties concernées par le secteur de l’eau en vue de renforcer l’action conjointe et les missions de contrôle , en plus d’améliorer ses conditions afin de faire face aux différentes contraintes.

Approches de la Police des Eaux: la priorité à l’accompagnement et la complémentarité des efforts de sensibilisation de toutes les parties.

A noter que la création de l’organe de « la Police de Eaux » est principalement liée à la nécessité de garantir pour tous le droit d’accès à l’eau et le droit de vivre dans un environnement sain avec justice et équité. Il s’agit également d’assurer la bonne gouvernance dans la gestion des ressources en eau en veillant aux respect des principes de participation, de concertation, de gestion intégrée et décentralisée ainsi que la consolidation de la solidarité spatiale et de la protection du milieu naturel  tout en visant la consécration de l’exploitation durable des ressources en eau.
L’organisation de cette journée d’étude promet de contribuer sans aucun doute à créer une dynamique positive autour du rôle de la Police des Eaux et favorisera son rayonnement comme étant un organe concrétisant la consolidation importante des acquis légaux et institutionnels dans le domaine de la gestion des ressources en eau nationales, notamment sous l’impact négatif  des changements climatiques.

Hafid  Fassi  Fihri

Commentaires