Le Maroc bien positionné pour jouer un rôle central dans le domaine...

Le Maroc bien positionné pour jouer un rôle central dans le domaine de la sécurité et de la sûreté maritimes

323
0
PARTAGER

(Propos recueillis par Abdelghani Aouifia)

« Les efforts consentis par le Maroc dans ce domaine important pour le trafic maritime mondial sont appréciés par la communauté maritime internationale », a confié à la MAP M. Pacha Vicente, qui entamera jeudi une visite de travail au Maroc.

Le responsable s’est dit confiant que son déplacement au Maroc, durant lequel il aura des entretiens notamment avec les ministres de l’Equipement et des Transports, M. Karim Ghellab, et de l’Agriculture et des Pêches Maritimes, M. Aziz Akhannouch, offrira « une excellente opportunité » pour renforcer les relations déjà bonnes qui lient son organisation et le Maroc.

Il s’est réjouit du « vif intérêt » qu’accorde le Maroc à l’action de l’IMSO ainsi qu’à celle de l’Organisation Maritime Internationale (OMI, basée à Londres).

« La visite sera notamment l’occasion de constater sur place les résultats des importants efforts consentis par le Maroc pour renforcer la sûreté et la sécurité maritimes et promouvoir davantage ces domaines clefs », a dit M. Pacha Vicente, qui n’a pas manqué de souligner la longue tradition du Maroc en tant que pays à vocation maritime par excellence.

Le Directeur Général de l’IMSO a tenu à souligner la présence de plus en plus active du Maroc au sein de toutes les organisations en charge des affaires maritimes au niveau international, en particulier l’IMSO.

Il a rappelé que le Maroc a été élu en 2010 et ce pour la première fois, membre du Comité Consultatif, organe décisionnel de l’IMSO qui regroupe 32 Etats sur 94, vice-président du même comité et vice-président de l’assemblée de l’organisation pour la région Afrique.

M. Pacha Vicente s’est dit convaincu que le Maroc renforcera sa position au sein de ces structures, car, a-t-il dit, l’apport d’un pays aussi stratégique que le Maroc ne sera qu’avantageux pour le secteur maritime international dans toutes ses composantes.

Le Directeur Général de l’IMSO a également rendu un hommage appuyé aux efforts déployés, dans ce contexte, par l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Chrifa Lalla Joumala, pour renforcer la présence du Royaume dans toutes les organisations maritimes internationales basées à Londres, en particulier au sein de l’IMSO.

Il a souligné, à cet égard, que l’ambassadeur du Maroc avait présidé avec succès la conférence diplomatique de l’OMI, tenue en mai 2010 à Londres, pour examiner un projet de protocole à la convention internationale de 1996 sur la responsabilité et l’indemnisation pour les dommages liés au transport par mer de substances nocives et potentiellement dangereuses (Convention HNS).

« Ceci témoigne de l’intérêt et de l’engagement du gouvernement et des autorités marocains en faveur de la promotion du secteur maritime », a dit le responsable, relevant que « les résultats d’un tel engagement sont aujourd’hui visibles ».

Revenant sur les infrastructures mises en place par le Maroc, M. Pacha Vicente a mis l’accent sur l’importance du centre de surveillance du trafic maritime dans le détroit de Gibraltar VTS, inauguré récemment à Tanger.

Il s’agit d’un mécanisme répondant aux normes internationales qui jouera un rôle crucial dans l’amélioration de la sûreté et de la sécurité du trafic maritime dans le détroit de Gibraltar, croisée des grandes routes maritimes internationales qui connait également un trafic intense.

« Les mesures prises par le Maroc dans cette région stratégique, sont bien accueillies par la communauté internationale », a dit M. Pacha Vicente, rappelant que le Maroc a également mis en place un système amélioré de d’indentification et de suivi des navires à longue distance (LRIT).

Ce système, qui utilise une technologie satellitaire de pointe et est coordonné par l’IMSO, permet le renforcement du contrôle du trafic pour une meilleure sûreté, a poursuivi M. Pacha Vicente, tout en saluant l’initiative du Maroc de mettre sur pied un centre national de données en la matière.

Et de conclure que la visite qu’il effectuera au Maroc permettra de renforcer la coopération dans tous ces domaines.

Commentaires