Le Maroc candidat pour un siège non permanent au Conseil de sécurité...

Le Maroc candidat pour un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2012-2013

181
0
PARTAGER

« Le Maroc appelle les pays membres de l’Assemblée générale à soutenir sa candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité, pour la période 2012-2013″, a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïb Fassi Fihri, devant les Etats membres, lors du débat général de la 66eme session de l’AG de l’ONU.

Cette candidature, a-t-il dit, « s’inscrit dans le cadre du principe de rotation établi au sein du Groupe africain. Elle a pour objectif de servir la paix, la stabilité, de renforcer la solidarité et de promouvoir les valeurs universelles ».

Il s’agit, d’abord, d’une candidature au service de la paix et de la sécurité internationales, en tant qu’engagement constitutionnel clair du Royaume. Elle consacre une expérience pionnière sur le terrain, de plus d’un demi-siècle, avec la participation de plus de 50.000 membres des Forces Armées Royales dans les Operations de maintien de la paix à travers le monde, a rappelé le ministre.

« Cet engagement constitutionnel » est reflété, également, dans la contribution effective du Royaume aux travaux de la Commission de consolidation de la paix, outil de la mise en oeuvre de la solidarité internationale avec les pays en phase post-conflit, de reconstruction et de réconciliation nationale, a-t-il poursuivi.

De même, dans le cadre du renforcement de ce « partenariat pour la paix », le Maroc ne cesse d’Œuvrer, en toute transparence et engagement, en faveur du désarmement et de la non-prolifération des armes de destruction massive.

Il s’agit ensuite, a fait observer M. Fassi Fihri, d’une candidature pour le renforcement de la solidarité internationale, notamment entre pays en voie de développement, dans le cadre d’une coopération sud-sud au contenu concret et aux mécanismes novateurs.

Cette coopération solidaire comprend, a dit le ministre, l’assistance humanitaire pour faire face aux catastrophes naturelles et aux crises alimentaires, notamment dans les pays africains sub-sahariens et la région des Caraïbes et des iles de l’Océan pacifique.

La mise en place de programmes de coopération financière et technique dans les domaines socio-économiques, ainsi que de l’agriculture, de la santé, de l’eau ou de l’électrification ainsi que la formation de plus de 9000 étudiants par an, en provenance de 42 pays, dont 8000 bénéficient d’une bourse marocaine.

Il s’agit, enfin, a souligné M. Fassi Fihri, d’une candidature pour la promotion des valeurs universelles.

En effet, a-t-il dit, le Maroc, de par sa position géographique, sa diversité culturelle et son ouverture sur le monde, a toujours constitué un carrefour de civilisations, une terre de rayonnement de la culture de la tolérance et de la coexistence entre les religions et les cultures.

En outre, et fort de son engagement en faveur des droits de l’homme tels qu’universellement reconnus, le Royaume a lancé, au niveau multilatéral, des initiatives constructives pour le renforcement de la culture des droits de l’Homme.

Il a, également, joué un rôle actif dans le processus de mise en place et de révision des mécanismes du Conseil des Droits de l’Homme, compte tenu du rôle important de cet organe au sein du système onusien.

Le Maroc est convaincu que « votre soutien à cette candidature légitime, qui coïncide avec une conjoncture régionale spécifique, conférera à la présence du Maroc au sein du Conseil de Sécurité une dimension particulière », a souligné le ministre, précisant que le Royaume abordera, ainsi, les « questions sensibles inscrites à l’ordre du jour du Conseil, qu’elles soient arabes ou africaines, avec sérieux et modération ».

map ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires