Maison A la une LE MAROC CHANGE DE CABINETS DE LOBBYING AUX ÉTATS-UNIS ET EN EUROPE.

LE MAROC CHANGE DE CABINETS DE LOBBYING AUX ÉTATS-UNIS ET EN EUROPE.

1196
0
PARTAGER
Devant le repositionnement de la diplomatie marocaine, l’usure de ses anciens lobbyistes à Washington et Bruxelles, le royaume a décidé de mettre fin aux contrats avec les anciens prestataires afin de se doter d’une nouvelle stratégie dans des capitales aussi importantes que Washington et Bruxelles. C’est ainsi qu’aux États-Unis, le cabinet de l’ancien ambassadeur américain à Rabat Edward Gabriel a cessé de travailler pour le compte du Maroc après avoir servi sous l’administration Obama dont il était proche, mais n’a pu faire preuve de la même efficacité avec les milieux républicains depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Pour le remplacer, le royaume a choisi à titre d’essai le cabinet, Glover Park Group, pour une durée de 18 mois reconductibles en échange d’un montant de 360;000 dollars.
En Europe et pour sa capitale Bruxelles, le Royaume a saisi le prétexte des démêlés judiciaires de l’ancien secrétaire d’état français, le socialiste Jean-Vincent Placé, actuellement poursuivi pour ivresse publique et injures racistes, pour se passer des services de son cabinet de lobbying qui était chargé de défendre les intérêts économiques du royaume devant les institutions européennes. Mais une fois de plus, les résultats n’étaient pas au rendez-vous surtout avec les offensives répétées du Polisario qui était parvenu à marquer certains points contre le Maroc. Depuis, le Maroc a renversé provisoirement la vapeur pour tenter un nouveau positionnement et un changement de stratégie que le cabinet Cambre Associates devra mettre en œuvre et promouvoir. Le montant du contrat n’a pas été révélé.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires