PARTAGER

Les autorités marocaines ont dénoncé dans un communiqué publié par le ministère de l’Intérieur les comportements inhumains des autorités algériennes à l’encontre d’immigrants syriens.

Pour le ministère, le Maroc a enregistré l’encerclement de 55 citoyens syriens, surtout des femmes et des enfants, sur le territoire algérien dans la zone frontalière maroco-algérienne, près de la ville de Figuig qui ont été contraintes par les autorités algériennes à atteindre cette zone frontalière via le territoire algérien en plusieurs groupes depuis la nuit du 17 avril 2017.

« Ce n’est pas la première fois que les autorités algériennes procèdent à l’expulsion d’immigrants vers le territoire marocain, des comportements similaires ayant été enregistrés par le passé », conclut le communiqué du ministère.

Il y a quelques mois, les autorités marocaines avaient vivement réagi à l’expulsion de migrants subsahariens du territoire algérien vers le Maroc.

Commentaires