Le Maroc déterminé à servir pleinement les intérêts du G77+Chine

Le Maroc déterminé à servir pleinement les intérêts du G77+Chine

213
0
PARTAGER

Intervenant lors de la séance plénière qu’il a présidée suite à l’élection du Maroc, en sa personne, à la tête du G77+la Chine auprès des trois institutions (FAO, FIDA et PAM), M. Abouyoub s’est félicité de cette marque de confiance, soulignant que « plus que jamais l’esprit qui a présidé à la fondation du G77, sera essentiel pour défendre la cohérence des politiques globales de développement durable ».

Cette cohérence, a-t-il dit, reste primordiale dans le contexte actuel de crise économique, des changements climatiques et des défis des objectifs du Millénaire.

L’année 2011, à l’instar de l’année écoulée, sera une année difficile pour l’économie mondiale, a affirmé M. Abouyoub, soulignant que les premières indications qui se dégagent des marchés mondiaux de l’énergie et des matières premières incitent à la plus grande prudence.

Les perspectives de croissance affichées ne sont pas de nature à rassurer les marchés de l’emploi, a-t-il également observé.

Après avoir mis en garde contre l’impact que la succession des catastrophes naturelles dans presque tous les continents pourrait avoir sur l’offre alimentaire mondiale et sur la dégradation des conditions de développement humain chez la plupart des membres du groupe, l’ambassadeur a affirmé craindre que  » la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la malnutrition ne figurent encore en bonne place sur les priorités de notre agenda ».

M. Abouyoub a mis l’accent, dans ce cadre, sur l’esprit de coordination, de solidarité et d’intérêts mutuels dont il compte faire preuve pour faire face aux échéances nombreuses de l’année 2011, qui sera notamment marquée par l’élection d’un nouveau directeur général de la FAO.

Le choix porté sur le Maroc pour la présidence du groupe auprès des institutions des Nations Unies pour 2011 s’est fait à l’unanimité des membres du groupe africain dont c’est le tour, selon le principe de la rotation, de présider le « G77″ et la Chine.

Les autres groupes réunissent les pays d’Amérique Latine, d’Asie et du Proche Orient.

La séance plénière tenue par le Groupe aussitôt après la passation des consignes entre M. Abouyoub et son prédécesseur, M. Ibrahim Abu Atileh, représentant permanent adjoint de la Jordanie auprès des institutions onusiennes à Rome, a été consacrée notamment à l’examen de la situation du Fonds fiduciaire du G77 pour la période 2011-2013 et de celle du « Fonds de contributions volontaires et partenariat ».

Le « G 77″ et la Chine est une coalition de pays en développement dont l’objectif est de promouvoir les intérêts économiques collectifs de ses membres et de créer une capacité de négociation accrue au sein du système des Nations unies.

Créé par 77 pays en 1964, le groupe compte aujourd’hui plus de 130 pays membres. Il a continué cependant à porter son appellation initiale.

Outre le groupe de Rome, le G77+ la Chine comprend 5 autres « chapitres » : ceux de Vienne (UNIDO), de Paris (Unesco), de Nairobi (UNEP), le groupe des 24 à Washington, et le district fédéral de Columbia (le FMI et la Banque Mondiale).

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires