Le Maroc dispose d’un fort potentiel pour le développement de l’industrie relative...

Le Maroc dispose d’un fort potentiel pour le développement de l’industrie relative aux huiles essentielles et arômes

332
0
PARTAGER

« Le Maroc de par son appartenance à la région méditerranéenne et sa diversité biologique, dispose d’une grande variété de plantes aromatiques et médicinales  » a ajouté Mme Zerira dans une déclaration à la MAP, en marge des travaux d’une conférence internationale de la Fédération Internationale du Commerce des Huiles Essentielles et des Arômes « IFEAT » (26 au 30 septembre).

Et de poursuivre que le Royaume occupe la 2ème place après la Turquie, en disposant de quelque 4.200 plantes, dont 800 peuvent être utilisées dans le domaine médical ou pour l’extraction des huiles et des extraits aromatiques, relevant que sur ces 800 plantes, seules 260 sont exploitées, alors qu’il existe d’autres qui peuvent être utilisées comme plantes séchées ou pour l’extraction des huiles et des essences.

Mme Zerira a tenu à préciser, à ce propos, que 90 pc des plantes aromatiques et médicinales se situent dans les forêts et montagnes et poussent de manière naturelle, estimant que le Maroc dispose d’une place de choix au sein du marché mondial et jouit d’une importance de taille au sein du marché français dans la mesure, où la France dispose d’une industrie des huiles et aromes très développée.

S’agissant des huiles aromatiques, le Maroc exporte annuellement 700 tonnes, soit une valeur totale estimée à 200 millions de DH, a fait observer Mme Zerira, insistant, par ailleurs, sur la nécessité de créer au Maroc une véritable industrie des aromes, des plantes médicinales, et des essences essentielles.

Une telle démarche ne pourra que donner une nouvelle impulsion au marché interne de ces plantes, étant donné leur valeur socio- économique indéniable, a-t-elle estimé.

Initié sous le thème « les huiles essentielles et les arômes : 2010, les réalités de notre industrie-une nouvelle décennie des challenges et des opportunités », ce conclave connaît la participation de plus de 650 experts et acteurs venus de 48 pays.

« Les huiles essentielles marocaines », « les huiles essentielles marocaines et égyptiennes », « l’indentification du produit, processus et marchés » et « l’industrie en Afrique sub-saharienne » sont les principaux thèmes à débattre lors de cette conférence.

Commentaires