PARTAGER

Les premiers signes annonciateurs d’une baisse de la consommation des ménages marocains sont apparus le dernier trimestre de l’année dernière et ont clairement signifié qu’ils allaient se poursuivre dans la durée pour entrer dans un cycle long.

Les chiffres du mois de janvier sont alarmants pour les produits alimentaires de base avec des baisses dans les achats des consommateurs variant entre moins 7 et moins 15 %, des seuils jamais atteints ces dernières années. Aucune explication rationnelle n’a été fournie pour l’instant par les professionnels qui s’obstinent à croire qu’il s’agit d’un phénomène passager. renchérissement des prix des fruits et légumes, le froid tenace durant le premier mois de l’année, conjoncture politique défavorable et ponctions sur les salaires pour sauver les caisses de retraite, les raisonnements approximatifs ne manquent pas pour justifier cette austérité décidée par les ménages qui boudent de plus en plus les rayons et s’approvisionnent moins que d’habitude en produits de première nécessité, mais il faudra en tout état de cause jusqu’à la fin de l’hiver pour entrevoir les vrais raisons de cette cure et savoir si elle est appelée à s’estomper avec le printemps.

Commentaires