PARTAGER

Ce n’est pas du tout l’avis des autorités Belges qui  ont refusé, une nouvelle fois, d’octroyer ce titre au Maroc et de le placer dans la liste des « pays sûrs ». La décision a été prise vendredi dernier à l’issue du conseil des ministres.

L’avis est donc négatif « malgré une évolution positive constatée au Maroc » a toutefois tenté de tempérer le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken, ajoutant que le Maroc mais aussi la Tunisie pourraient apparaître dans cette liste dès l’année prochaine, rapporte le site de la chaine RTBF.

Dans cette liste, on trouve l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine (FYROM), le Kosovo, le Monténégro, la Serbie, l’Inde et la Géorgie et Theo Francken souhaitait y intégrer le Maroc et la Tunisie, mais le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) a rendu un avis négatif.

Commentaires