PARTAGER
L’information est presque passée inaperçue alors qu’elle reste d’une importance capitale.
Le Maroc et les États-Unis mènent depuis jeudi dernier une initiative mondiale contre le terrorisme local signée à Malte et comprenant 25 pays ainsi que 70 représentants gouvernementaux. Le Maroc souligne une nouvelle fois sa place dans ce domaine aux côtés d’une super puissance qui, à son tour, reconnait explicitement sa place de leader.
Cette initiative qui s’inscrit sous l’égide du Forum Mondial de la Lutte Anti-terroriste et sous les auspices de l’Institut International pour la Justice et l’État de Droit, vient en réponse aux derniers développements enregistrés dans la lutte contre Daech sur les terrains syrien et irakien qui ont privés la nébuleuse terroriste de toutes ses bases-arrières pour ne plus avoir quasiment de territoire dans les régions qu’elle contrôlai en état de guerre. Il faut donc que la communauté internationale et les pays visés par le terrorisme mondial se préparent à un changement de stratégie et une remise à plat de leurs dispositifs de prévention.
A commencer par le renseignement, un domaine dans lequel le Maroc est passé maître sur son territoire et à l’étranger. Tous les pays concernés sont appelés à se préparer au retour chez eux des jihadistes qui ont quitté les fronts et qui pourraient se recycler dans des attentats d’un nouveau type, comme les voitures béliers pour écraser la foule sans utiliser des armes difficiles à introduire. La lutte anti-terroriste et anti-daech ne fait que commencer dans certains des pays concernés par cette initiative.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires