LE MAROC ÉVITE DE PEU L’AFFRONTEMENT ENTRE SALAFISTES ET CHIITES.

LE MAROC ÉVITE DE PEU L’AFFRONTEMENT ENTRE SALAFISTES ET CHIITES.

599
0
PARTAGER

L’activisme soutenu des marocains se réclamant du chiisme
tolérés relativement par l’état a failli tourner à l’affrontement
avec les salafistes qui abhorrent ce courant religieux et qu’ils
combattent par tous les moyens légaux dont ils disposent.

L’affrontement a été évitée de justesse dans le nord du pays après la publication d’un communiqué officiel des autorités de la
ville de Tanger à forte concentration salafiste, et dans lequel elles affirment n’avoir jamais autorisé l’exercice d’activités culturelles
pour une quelconque organisation chiite au niveau de cette ville et
sa région.

Une information relayée quelques heures plus tôt qui a mis le feu aux poudres avait laissé entendre qu’une association chiite du nom de « Ressali »avait obtenu des autorités, un récépissé l’autorisant à mener des opérations de publication d’ouvrages en son nom et d’organiser des événements.

La nouvelle a aussitôt réveillé, menaces à l’appui,  les vieilles rancœurs des milieux salafistes très présents et très actifs dans le nord du royaume avec à leur tête , le célèbre prédicateur Mohammed El Fizazi, qui a crié à la trahison de l’état et son double langage et appelé à bloquer cette autorisation qui mettrait en péril l’ordre public et créerait le désordre.

L’incendie a vite été étouffé par les autorités à travers leur communiqué mais les chiites qui ambitionnent une grande implantation sur tout le territoire accepteront-ils de geler leurs activités ou bien iront-ils jusqu’à l’affrontement avec les salafistes?

L’état prendra-t-il alors les devants pour déclarer le mouvement chiite illégal dans le pays ?

Commentaires