PARTAGER

Alors que les travaux de la 73ème assemblée générale de l’Onu se poursuivent à New-York dans une ambiance perturbée par les charges du président américain, Donald Trump, le Maroc a poursuivi ses concertations bilatérales et internationales, en présentant un document établissant les 13 priorités de sa diplomatie. C’est sans surprise que l’on trouve en tête de liste, la défense de l’intégrité territoriale, suivie de la médiation avec l’Espagne pour la paix dans le bassin méditerranéen. Viennent ensuite curieusement, non pas l’Afrique, en troisième et quatrième position, mais la promotion de l’accord multilatéral sur le nucléaire et la promotion de la sécurité et la sûreté nucléaires. Ce n’est qu’en cinquième place parmi ces priorités que l’on retrouve , enfin, l’Afrique avec la mission de renforcer le rôle du continent et en faire un objectif primordial afin de lui faire obtenir le statut de puissance multilatérale transversale. Vient ensuite le renforcement des objectifs du Développement Durable, celui du développement du système des Nations-Unies, et œuvrer pour la coopération régionale et sous-régionale et pousser l’application des accords de la COP 22.  Restent pour la fin trois points dont deux se rapportent à la participation à l’amélioration de la politique migratoire au niveau international et celui du statut des réfugiés. La coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme fait partie des trois points composant cette fin de liste des priorités.

Commentaires