LE MAROC MÉNE UNE LUTTE ACHARNÉE CONTRE LES PSYCHOTROPES

LE MAROC MÉNE UNE LUTTE ACHARNÉE CONTRE LES PSYCHOTROPES

868
0
PARTAGER

Les autorités marocaines sont passées à la vitesse supérieure pour
lutter contre un fléau qui menace la jeunesse du pays à savoir le
commerce illicite des psychotropes.

Le marché noir qui est approvisionné principalement par des produits importés
illégalement en grande quantité de l’Algérie voisine brasse des sommes astronomiques
en raison des prix élevés de ces médicaments utilisés comme drogue et
vendus à l’unité et plus rarement en plaquettes par des dealers et ce,
jusqu’aux portes des établissements scolaires.

L’autre cout social du fléau réside au niveau de l’explosion des agressions
et de la violence que leur consommation provoque chez les consommateurs qui
perdent leur contrôle allant jusqu’à attaquer à l’arme blanche les membres
de leur propre famille en ignorant la gravité de leurs gestes. La presse
marocaine abonde en récits de drames survenus dans plusieurs régions
du pays causés par l’absorption de ces dangereux comprimés dont les
saisies spectaculaires ont tendance à se multiplier ces derniers temps
parallèlement à des démantèlements de réseaux mafieux dont certains
dirigés par des femmes.

Mais l’élément nouveau et inquiétant dans cette guerre menée pour éradiquer
le fléau à la base est l’arrestation en nombre important et croissant
de pharmaciens en situation financière critique qui se sont lancés dans
ce trafic juteux en vendant directement les psychotropes aux dealers
sans ordonnance.

Commentaires