Le Maroc part avec une longueur d’avance dans ses réformes (directeur de...

Le Maroc part avec une longueur d’avance dans ses réformes (directeur de l’Observatoire des droits de l’Homme)

192
0
PARTAGER

Le Maroc « a déjà accompli de grands pas, en ce qui concerne les droits de la personne », depuis l’accession au trône de SM le Roi, poursuit M. Roy dans un article publié par le quotidien à grand tirage montréalais « Le Devoir » dans son édition du week-end, consacrant un spécial au Maroc et aux progrès réalisés dans différents domaines.

« C’était une vraie transformation, quelque chose qui avait du sens, qui n’était pas un diachylon sur une plaie, mais un traitement de fond », explique cet ancien directeur du quotidien Le Devoir (1981-86) et ancien secrétaire général de la Francophonie (1990-98).

S’agissant de la liberté d’expression, « je pense qu’on peut dire qu’il y a une bonne liberté de la presse au Maroc », atteste M. Roy, soulignant qu’un autre aspect « non négligeable » de cette liberté réside dans la force de la société civile.

« Organisée et très active, celle-ci possède une marge de manoeuvre bien différente du contrôle ou de la répression dont faisaient l’objet les ONG tunisiennes et égyptiennes », explique-t-il dans une entrevue au journal.

Et de rappeler que du temps qu’il était président de Droits et démocratie, une assemblée annuelle de l’organisme, avec plus de 200 activistes des droits de l’homme invités, s’était déroulée au Maroc sans « aucune difficulté ».

« On n’a pas eu à soumettre les ordres du jour. On n’a pas eu à dire qui allait venir, à la manière d’une liste policière (…) Cela aurait été impensable en Tunisie. Inimaginable en Egypte aussi », a-t-il affirmé.

 

map_______

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires