Le Maroc, pays résolument engagé sur la voie de la réforme, conforte...

Le Maroc, pays résolument engagé sur la voie de la réforme, conforte son statut de partenaire privilégié du Royaume-Uni

191
0
PARTAGER

Par Abdelghani Aouifia

Les décideurs politiques, centres de recherche, politologues et acteurs économiques britanniques sont unanimes à souligner cette vocation du Royaume, pays appelé à jouer un rôle de fer de lance au sein de la nouvelle stratégie que le gouvernement du Premier ministre britannique, David Cameron, est en passe de lancer en Afrique du nord à la lumière des changements que cette partie du monde a connus dernièrement.

L’importante visite effectuée la semaine dernière à Londres par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taieb Fassi-Fihri, a été l’occasion pour les responsables britanniques, au plus haut niveau de l’Etat, de souligner l’importance qu’occupe le Maroc dans le calendrier britannique.

Le ministre des Affaires étrangères, M. William Hague, a saisi l’occasion de cette visite pour saluer le discours, adressé la semaine dernière par la SM le Roi Mohammed VI à la Nation, dans lequel le Souverain a annoncé un ambitieux programme de réformes.

« Nous nous félicitons de la teneur du discours de SM le Roi », a déclaré à la MAP M. Hague, soulignant que le discours de SM le Roi « est un message fort que le Souverain continue toujours d’être à l’écoute des attentes de Son peuple ».

Ces efforts de réforme, salués par les grandes puissances, placent le Maroc en pole position, comme l’a affirmé le chef de la diplomatie britannique, pour renforcer davantage ses relations de partenariat avec le Royaume-Uni.

Les relations de coopération qui existent entre le Royaume-Uni et le Maroc « sont bonnes et nous sommes en mesure de les renforcer davantage », a dit M. Hague.

Partant des acquis substantiels, réalisés grâce aux efforts inlassables fournis par l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Chrifa Lalla Joumala, Rabat et Londres ont annoncé, lors de la visite de M. Fassi-Fihri, la mise en place d’un agenda de partenariat bilatéral qui va, comme l’a expliqué M. Hague, « nous aider à consolider les liens de coopération entre les deux pays dans un large éventail de secteurs ».

« Nous sommes déterminés à renforcer le rapprochement entre nos deux peuples et d’intensifier les échanges économiques tout en travaillant ensemble sur de nombreuses questions internationales », a-t-il dit, notant que cet agenda offre « une perspective extrêmement prometteuse pour nos deux pays ». « Il s’agit d’un projet que je m’attachais à réaliser depuis longtemps avec le Maroc », a-t-il dit.

Par ailleurs, le Maroc devra occuper, par la force des choses, une place de choix dans la nouvelle stratégie que les autorités britanniques se préparent à mettre en oeuvre en Afrique du nord au lendemain des récents changements que la région a connus.

Les plus hauts responsables britanniques dont M. Hague et le vice-Premier ministre, Nick Clegg, ont récemment plaidé en faveur d’une nouvelle approche européenne dans cette région aux portes de l’Europe à travers notamment un soutien plus fort aux processus de réforme et de développement économique.

Dans ce sens, le chef du Foreign Office a souligné que le Maroc est bien placé pour jouer un rôle très important dans le cadre de la nouvelle vision du Royaume-Uni pour la région de l’Afrique du nord.

D’après lui, de nombreux facteurs plaident en faveur d’un tel rôle du Maroc, notamment le grand potentiel de coopération entre les deux Royaumes et le degré élevé d’ouverture politique qui existe au Maroc.

Il a souligné, dans ce contexte, que l’Union européenne doit s’engager dans un agenda politique beaucoup plus audacieux et ouvert dans la région à travers un accès plus large aux marchés européens, un plus grand appui au développement économique et au réformes politiques.

« Un tel projet convient exactement aux ambitions du Maroc », a dit M. Hague, soulignant que ce projet offrira « le cadre idoine pour renforcer davantage les relations de coopération entre les pays européens et le Maroc ».

La vision du Foreign Office est partagée par les représentants des think-tanks londoniens et par les grands spécialistes britanniques de la région.

Les réformes initiées par le Maroc, durant les dix dernières, en particulier dans les domaines économique et social, renforcent la marche du Royaume vers le progrès et la modernité, a récemment estimé Mme Claire Spencer, directeur du programme Moyen-Orient/Afrique du Nord (MENA) au sein du prestigieux institut Royal des études internationales (Chatham House, basé à Londres).

Le Maroc jouit de plusieurs facteurs de stabilité, dont le rôle primordial que joue SM le Roi Mohammed VI dans la conduite du processus de réforme, a dit Mme Spencer dans un entretien à la MAP, citant les grands projets de développement lancés sous la conduite de SM le Roi.

Même son de cloche chez, le professeur George Joffe, grand expert des questions nord-africaines, qui a noté que les réformes annoncées par SM le Roi Mohammed VI sont d’une grande importance d’autant plus qu’elles tendent à consacrer la marche démocratique du pays et redynamiser ses efforts pour davantage de progrès économique.

« Tous les indicateurs montrent que le processus de réforme sera mené à bon port », souligne-t-il.

Sur le plan économique, les efforts se poursuivent pour donner au partenariat bilatéral toutes ses chances de réussite, déjà favorisées par le rapprochement politique durable entre Londres et Rabat.

La stratégie judicieuse adoptée par les responsables des deux pays d’aborder les questions de coopération économique selon une approche ciblée ne manquera pas de mettre en place les jalons d’un partenariat gagnant-gagnant.

C’est ainsi que des secteurs précis sont retenus par les instances qui veillent au renforcement de ce partenariat, dont le Conseil d’affaires maroco-britannique au sein duquel la partie marocaine est présidée par M. El Mostapha Terrab.

La tâche n’est certes pas aisée et nécessite un effort constant et soutenu en particulier au niveau de la communication, comme il ne cesse de le souligner les responsables marocains et britanniques.

Mais les fondations sont déjà mises en place pour donner toute sa splendeur à une alliance maroco-britannique vieille de plus de deux siècles.

 

__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.f

 

Commentaires