Le Maroc plaide pour le développement de l’action arabe commune

Le Maroc plaide pour le développement de l’action arabe commune

313
0
PARTAGER

« Il est important de développer le système de l’action arabe commune, afin qu’il puisse accompagner les développements intervenus sur la scène internationale et les mutations que connaissent les relations internationales », a dit M. Azeroual dans une déclaration à la Map, en marge de sa participation jeudi à la 134ème session ordinaire du conseil ministériel de la Ligue arabe.

Dans ce sens, il a rappelé les efforts que le Maroc ne cesse de déployer en vue de développer l’action arabe commune afin d’être au diapason des nouveaux défis qui se posent et d’accompagner les changements et mutations intervenus sur la scène internationale.

Le diplomate a relevé que les ministres arabes des Affaires étrangères avaient procédé à un examen approfondi de cette question lors de leur réunion, faisant état par ailleurs d’une « divergence de vues » sur les propositions présentées par le quintette, mandaté par le dernier sommet arabe pour développer l’action arabe commune.

« Le débat s’est concentré sur les moyens à mettre en place pour traduire dans les faits le contenu des recommandations de ce comité », comprenant le Qatar, la Libye, l’Egypte, le Yémen et l’Irak, a-t-il ajouté, précisant qu’il a été décidé la tenue d’une réunion des chefs de la diplomatie arabe le 8 octobre à Syrte pour parachever l’examen de cette question.

Revenant sur la question palestinienne, le responsable a affirmé que le Maroc salue les efforts déployés par les différentes parties pour soutenir les négociations entre l’autorité nationale palestinienne et Israël.

A cet égard, M. Azeroual a réaffirmé la « forte adhésion du Royaume aux efforts arabes visant à trouver un règlement juste à ce conflit ».

Il a rappelé que SM le Roi Mohammed VI insiste toujours sur le fait que les négociations restent le meilleur choix pour parvenir à un règlement à la question palestinienne sur la base de la légalité internationale et de l’initiative arabe de paix, qui garantit au peuple palestinien tous ses droits à instaurer un Etat indépendant et viable, vivant côte à côte avec Israël.

M. Azeroual a relevé que le Royaume insiste aussi sur la nécessité de réunir les conditions adéquates pour garantir le succès aux négociations en cours entre les deux parties, et émet le souhait de voir ces pourparlers aboutir à une solution à toutes les questions en suspens, qui entravent l’instauration d’un Etat palestinien indépendant.

Dans le même ordre d’idées, le responsable a réaffirmé le « soutien fort » du Maroc au président de l’autorité nationale palestinienne Mahmoud Abbas dans ces négociations avec Israël, insistant sur l’impératif de geler la colonisation dans tous les territoires palestiniens occupés, y compris à Al Qods.

La 134ème session du conseil ministériel de la Ligue arabe s’est penchée sur l’examen de 30 points concernant l’action arabe commune, notamment la question palestinienne et les derniers développements du processus de paix dans la région, ainsi que les mesures israéliennes à Al Qods, la sécurité hydrique et le pillage par Israël des ressources en eau dans les territoires arabes occupés.

Commentaires