PARTAGER
C’est une éventualité qui n’a rien d’impossible si l’on en croit les différentes tractations engagées par la Caf, la Confédération Africaine de Football qui cherche actuellement une alternative au Gabon en cas d’impossibilité pour ce dernier d’être l’hôte de la prochaine édition de la coupe continentale prévue pour janvier prochain, en cas d’instabilité politique et de risques d’émeutes en raison des résultats contestés de la dernière élection présidentielle.
La Cour Constitutionnelle de ce pays examine toujours le recours du principal perdant pour procéder au recompte des votes. En attendant cette issue incertaine, la fédération africaine ne cache pas son souhait de voir e Maroc accueilli cette compétition, connaissant ses infrastructures et ses atouts et compétence pour relever le défi d’une organisation de dernière minute.
La confédération africaine a le choix entre le Maroc et l’Algérie, mais c’est le royaume qui a ses faveurs puisque ses capacités et ses infrastructures dépassent de loin, celles que pourraient offrir l’Algérie sans parler du volet sécuritaire.
Avec l’organisation de la conférence mondiale sur le climat « Cop 22″ en novembre et éventuellement une coupe d’Afrique de football en janvier, le Maroc fera un carton plein en termes de communication et d’image au niveau international.

Commentaires