PARTAGER

Pas moins de 800 suicides sont enregistrés chaque année, parfois plus, dans le royaume, ce qui le classe au premier rang des pays arabes dans ce domaine.

C’est la tranche des jeunes âgés entre 15 et 29 ans qui est la plus touchée puisque le suicide est la deuxième cause des décès qui y sont enregistrés, alors que celle des 15-34 ans est considérée comme la plus fragile et la plus exposée devant un phénomène en augmentation constante ces dernières années, sans qu’un facteur commun aux suicides ne soit identifié ou avancé comme raison principale pour la majorité des cas.

La prévention à laquelle l’Organisation Mondiale de la Santé qui fournit ces chiffres consacre une journée en ce moment, reste le maillon faible de la politique de la santé publique que ce soit en amont avec cette prévention ou en aval avec le suivi médical et les infrastructures d’accueil. Normal donc qu’il soit classé 119ème mondial et premier à l’échelon arabe, avec un taux de suicides de 5,3 % pour 100.000 habitants. Chose curieuse, ces chiffres alarmants ne sont jamais fournis et commentés par le département de tutelle qui ne communique jamais sur la question, à croire que le sujet reste tabou, ce qui ne peut contribuer en aucun cas ni à instaurer une réelle politique préventive, encore moins à diminuer ces chiffres, surtout qu’il s’agit majoritairement de jeunes.

Par Jalil Nouri

 

Tags : 2m medi 1 tv, information, info, scoop, actualités, Maroc, Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger, faits divers, capitaux, snrt, agression, politique, sport, économie, visa, Qatar, France, marocains, suicide

Commentaires