PARTAGER
Alors où la Fédération internationale de FootBall s’apprête à se doter de nouvelles instance et d’une nouvelle présidence aujourd’hui, le Maroc qui pour rappel, a été à deux reprises lésé pour l »organisation de la coupe du monde en raison de pratiques véreuses au sein de cette entité hyper-puissante, devrait instaurer de nouveaux rapports avec la fédération.
Rappelons tout le faste avec lequel était reçu à chacune de ses visites dans le royaume , l’ancien président Joseph Blatter, honoré comme un chef d’état alors que ce dernier se plaisait à planter des couteaux dans le dos des responsables marocains et à les rouler dans la farine lors des votes décisifs en leur promettant monts et merveilles. Aujourd’hui, alors que se dessine la victoire du candidat bahreini Salmane,  le Maroc a tout intérêt qui votera pour lui, a tout intérêt à ficeler son dossier pour remettre sur le tapis la candidature pour l’organisation de la coupe du monde 2026 qui devrait en toute logique lui être attribuée automatiquement mais qui de plus doit être indemnisé pour avoir été victime des pots de vin versés généreusement aux dirigeants de la FIFA. Mais curieusement et de manière incompréhensible, le royaume fait profil bas dans cette affaire ne semble as prêt à sauter le pas et intenter un procès retentissant à la FIFA, dont il serait vainqueur sur tous les tableaux. Si le Maroc veut organiser une coupedu monde, c’est le moment ou amais.
Par Jalil Nouri
actu-maroc.com

Commentaires