PARTAGER
En lançant le grand chantier du projet d’énergie solaire qui viendra parachever la station « Nour » de Ouarzazate dans ses quatre composantes, le roi Mohammed VI a signé définitivement l’entrée du Maroc dans la cour des grands mondiaux des énergies renouvelables qui figure dans ses engagements devant la communauté internationale.
Cette dernière partie du projet qui a été lancée samedi d’un coût de plus de deux milliards de dirhams et confié au groupe saoudien, Acwa Power, s’étale sur une superficie de 137 hectares et sera d’une capacité de 73 MW alors que la technologie utilisée sera le photovoltaique, ouvrant ainsi à l’expertise marocaine, de vastes perspectives sur le continent africain et partout ailleurs.
Autre performance attendue de Nour 4, le tarif de sortie du kilowatt/heure sera de 0,44 dirham, un prix considéré comme parmi les plus bas au monde. Il est à rappeler que les travaux des précédents chantiers des projets Noor 2 et 3 sont actuellement et respectivement à 76 et 74% de meur taux d’achèvement alors que la mise en service de Nour 4 est prévue pour le premier trimestre de 2018, ce qui donne une idée de la vitesse à laquelle sont conduits les travaux sur ce gigantesque projet qui a sorti la région de l’enclavement et créé d’innombrables emplois avant de placer le Maroc au premier rang des géants de la production d’énergies propres à travers le monde.

Commentaires