Le Maroc réitère son « plein engagement » à poursuivre et intensifier le processus...

Le Maroc réitère son « plein engagement » à poursuivre et intensifier le processus de négociations pour une solution politique

161
0
PARTAGER

Cette Initiative « audacieuse et réaliste respecte la légalité internationale, dans le cadre de l’unité nationale et de la souveraineté territoriale du Royaume, loin des interprétations unilatérales restrictives qui ne font que nourrir le statu quo et favoriser l’immobilisme », a insisté M. Fassi Fihri.

La résolution 1979 (2011) du Conseil de sécurité est venue réaffirmer les paramètres fondamentaux du processus des négociations, en appelant l’ensemble des parties à entrer dans des négociations substantielles et sérieuses, et à faire preuve de réalisme et d’esprit de compromis pour trouver une solution de compromis, tout en exhortant les pays voisins à s’engager pleinement dans le processus des négociations, a-t-il souligné.

Il est grand temps, a-t-il dit, « pour que chaque partie assume ses responsabilités, en particulier à la lumière des événements que connaît la région, en vue d’oeuvrer, sérieusement et de bonne foi, pour parvenir à une solution politique consensuelle et définitive à ce différend régional », affirmant qu’il « convient, également, de répondre d’urgence aux aspirations de nos frères retenus dans les camps de Tindouf, en Algérie, privés de leurs droits élémentaires et dénués de toute perspective d’avenir ».

Le ministre s’est dit, par ailleurs, convaincu que les réformes « engagées par les pays du Maghreb sont de nature à insuffler une impulsion nouvelle à l’intégration maghrébine, conformément aux aspirations des cinq peuples de la région ».

Dans ce contexte, le Maroc, qui s’est « attelé à redynamiser ses relations bilatérales avec l’Algérie soeur à travers les visites ministérielles », forme le voeu que celles-ci puissent ouvrir la voie à une normalisation complète des relations entre les deux pays, y compris la réouverture des frontières terrestres, conformément au principe du bon voisinage.

Du haut de la tribune des Nations-Unies, il a réaffirmé « l’impérieuse nécessité de réaliser d’une intégration maghrébine effective, dans le cadre d’une UMA en tant qu’espace ouvert, démocratique et complémentaire, au service des intérêts des cinq peuples maghrébins, et qui participe activement à la dynamique engagée dans le monde arabe ».

Un Maghreb arabe qui contribue à la mise en oeuvre concrète de la coopération euro-méditerranéenne, notamment dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée et un Maghreb arabe actif en faveur du développement et la stabilité de la région du Sahel et qui fait face à la menace terroriste et à ses connexions avérées avec la criminalité transnationale organisée, a-t-il conclu.

map ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires